• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Marseille : Franck Barresi sera déféré ce samedi à Lille

Franck Barresi, le frère de Jean-Luc et Bernard Barresi connus des services de police, sera déféré à Lille ce samedi, dans le cadre d'une affaire d' escroquerie en bande organisée portant sur la vente frauduleuse d'alcool. Au total, 14 personnes ont été interpellées dans le cadre de ce dossier.

Par GM avec AFP

Franck Barresi, le benjamin des frères Barresi connus de la justice, placé en garde à vue cette semaine, sera déféré demain à Lille, avec un autre Marseillais. 
Les enquêteurs ont mis à jour une affaire d'escroquerie en bande organisée portant sur la vente frauduleuse d'alcool, entre le Nord-pas-de-Calais et Marseille. 
Huit personnes ont été mises en examen jeudi à Lille dans une affaire d'escroquerie en bande organisée portant sur la vente frauduleuse d'alcool.
Ces personnes ont été mises en examen pour "escroquerie en bande organisée", "fraude aux droits et taxes indirects" et "association de malfaiteurs", a indiqué le parquet de Lille.
"Cinq ont été incarcérées, deux sont en incarcération provisoire car elles ont demandé un débat différé et une autre a été mise sous contrôle judiciaire", a précisé le parquet.
Au total, 14 personnes avaient été interpellées et placées en garde à vue mardi dans ce dossier aux ramifications marseillaises, dans la cité phocéenne et dans
la région Nord/Pas-de-Calais, sur commission rogatoire d'un juge d'instruction de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille.
Parmi elles, Franck Barresi, mis en examen mi-janvier pour extorsion et tentatives d'extorsion en bande organisée, ainsi que pour association de malfaiteurs et blanchiment, dans le cadre d'une enquête qui avait débuté en novembre 2011 à la suite d'un signalement de Tracfin concernant des flux financiers suspects, notamment dans des commerces de prêt-à-porter parisiens, sur lesquels des menaces auraient été exercées.
Condamné en 1992 à 10 ans de prison pour vol à main armée, Franck Barresi, 46 ans, est le benjamin d'une fratrie connue de la justice.
Selon une source proche de l'enquête, l'alcool en provenance d'Europe du Sud arrivait dans un entrepôt agréé de la région de Calais (Pas-de-Calais) avant d'être revendu
"sous le manteau", non taxé, en Angleterre "où les taxes sur les alcools sont exorbitantes", alors qu'il était déclaré comme vendu dans un pays situé hors de l'Union européenne.
"Ces Anglais paient les droits d'accise sur un ou deux chargements vers l'Angleterre, ils multiplient tous ces documents administratifs de transit et font passer 10, 50 camions" sur lesquels ils ne paient pas les droits et revendent la marchandise "à très fort prix", a poursuivi cette source.
A l'occasion d'une enquête visant le milieu du crime organisé, les enquêteurs ont décelé la présence "anormale" dans le Nord de la France de personnes connues de la justice, venues de région parisienne. Une seconde enquête diligentée en Belgique visait par ailleurs l'entrepôt mis en cause.
Outre les infractions douanières, les suspects ont été interpellés "sur du droit commun, le blanchiment et l'escroquerie", a-t-elle encore ajouté.
Franck Barresi est soupçonné de s'être associé à cette entreprise en y versant de l'argent.
Quelque 180 gendarmes et 40 officiers des douanes judiciaires sont intervenus mardi à l'aube en Seine-Saint-Denis, dans les Bouches-du-Rhône et dans le Nord/Pas-de-Calais.
Parmi les forces engagées, le PIIG (peloton d'intervention interrégionale de la gendarmerie) d'Orange. Les PIIG sont des unités "qui ont vocation à faire des interpellations un peu plus sensibles", a expliqué le Sirpa gendarmerie.

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus