Bannière résultats municipales

Carlotti demande l'exclusion sans délai de Guérini du PS

Après le renvoi en correctionnelle du président socialiste des Bouches-du-Rhône, Marie-Arlette Carlotti demande une nouvelle fois au PS son exclusion "sans délai", pour,dit-elle, "mettre fin à l'effet dévastateur de ses agissements". 

Patrick Mennucci et Marie-Arlette Carlotti candidats socialistes malheureux à la mairie de Marseille.
Patrick Mennucci et Marie-Arlette Carlotti candidats socialistes malheureux à la mairie de Marseille. © BORIS HORVAT / AFP
La ministre marseillaise Marie-Arlette Carlotti a demandé mercredi une nouvelle fois au PS l'exclusion, "sans délai", du président du conseil général Jean-Noël Guérini, après son renvoi en correctionnelle dans une affaire de licenciement abusif et ses manoeuvres supposées dans la campagne des municipales.

Il est à présent vraiment temps de mettre fin à l'effet dévastateur de ses agissements à Marseille et dans l'ensemble du département des Bouches-du-Rhône"


déclare la ministre déléguée à la Lutte contre l'exclusion, candidate dans le 3e secteur de Marseille aux municipales, dans un communiqué intitulé "Guérini ça suffit!".

Jean-Noël Guérini est accusé par Patrick Mennucci de faire la campagne pour Jean-Claude Gaudin (photo du 2 mars 2013).
Jean-Noël Guérini est accusé par Patrick Mennucci de faire la campagne pour Jean-Claude Gaudin (photo du 2 mars 2013). © BORIS HORVAT / AFP

"Après l'accord scellé officiellement et publiquement entre Jean-Noël Guérini qui se revendique encore membre au Parti Socialiste et Jean-Claude Gaudin de l'UMP pour garder la mainmise sur Marseille et sauver leur système, je demande solennellement à la direction du Parti socialiste son exclusion, sans
délai"
, poursuit-elle.

Nous ne pouvons accepter un jour de plus que Marseille et la gauche soient salis par ce personnage. Je ne veux plus aucune compromission"


conclut l'élue.

Une procédure enclenchée fin janvier 

M. Gaudin a rallié mardi à son équipe la guériniste Lisette Narducci (PRG), maire sortante du 2e secteur. "Une alliance scélérate" selon le candidat socialiste à la mairie, Patrick Mennucci, qui n'a eu de cesse d'exiger, avec Marie-Arlette Carlotti, l'exclusion du PS du sénateur, en raison de ses ennuis judiciaires. Solférino a enclenché la procédure fin janvier pour "manquements répétés" aux "principes et valeurs" du parti, mais elle n'a toujours pas abouti. Jean-Noël Guérini a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Marseille pour "détournement de fonds publics" dans le cadre d'un dossier portant sur le licenciement de son ancien directeur de cabinet au CG, Jean-David Ciot. Ce dernier, aujourd'hui député PS, M. Ciot sera quant à lui jugé pour "recel de détournement de fonds publics".
L'ex-homme fort du PS local a par ailleurs été mis en examen, notamment pour association de malfaiteurs, dans deux autres affaires relatives à des marchés publics présumés frauduleux du département, en lien avec son frère Alexandre Guérini.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter