Cet article date de plus de 7 ans

Guingamp-Monaco 3-1: l'AS Monaco humiliée

Guingamp, l'un des plus petits budgets du Championnat, a éliminé Monaco, mercredi à domicile en demi-finale de la Coupe de France (3-1). Un camouflet pour les monégasques, qui ont massivement investi à l'intersaison pour un retour à l'élite. Guingamp affrontera en finale Rennes le 3 mai. 

Guingamp supérieur dans l'engagement

Les Guingampais supérieurs dans l'engagement ont ouvert le score par leur meilleur buteur Mustapha Yatabaré, en coupant devant Ricardo Carvalho un coup franc de Langil (7). L'ASM a alors eu la maîtrise du ballon, mais de façon stérile, sans parvenir à trouver les décalages, et pouvait presque s'estimer heureuse d'égaliser sur sa seule réelle occasion de la première période lorsque Berbatov a repris un centre de Fabinho superbement lancé par Moutinho (36). Elle a même été franchement bousculée à partir du dernier quart d'heure. Si la tête de Beauvue, dégagée devant sa ligne par Germain (74), semblait hors cadre, Douniama, à peine entré en jeu, aurait pu donner l'avantage à l'EAG sans une belle parade de Sergio Romero qui déviait du bout des gants sa frappe sur la transversale (85).

Main de Carvalho non sanctionnée

Antony Gautier n'a ensuite pas sanctionné la main dans la surface de Carvalho devant Yatabaré, lequel frappait dans la foulée mais était contré par le Portugais (90+2), avant que Douniama manque d'un cheveu de reprendre une remise de Beauvue (94). Puis la reprise de volée Yatabaré a effleuré le montant droit de Romero (101). Le club de la Principauté a lui fait peser un maigre danger sur le but guingampais par des frappes trop molles de Moutinho (79), Rivière (86) et Martial (102). 
La reprise de volée de James Rodriguez était elle plus dangereuse mais passait de peu à côté (106) lors d'une seconde période de la prolongation où l'ASM a retrouvé davantage de maîtrise mais a fini par céder devant le 17e de L1, qui restait sur quatre défaites de suite.  

Il y a eu un manque d'agressivité. On s'attendait à un tel match, Guingamp a fait son match et nous on était à 80%. Ca fait très mal. Avec le match qu'il ont fait, Guingamp mérite de gagner la coupe. On est 2e (en Championnat), il nous faut pas oublier que Monaco vient de monter, à nous de finir de belle manière"



 

 a déclaré Eric Abidal, défenseur de Monaco. 

Ranieri sur un siège éjectable

Monaco, qui a massivement investi à l'intersaison pour son retour dans l'élite, ne décrochera pas son premier titre majeur depuis son rachat fin 2011 par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev. Celui-ci avait fixé comme objectif à son entraîneur Claudio Ranieri de décrocher cette saison, outre une qualification pour la Ligue des champions, quasiment acquise, une coupe nationale, 11 ans après la dernière (Coupe de la Ligue 2003). Les rumeurs quant à son éventuel remplacement, qui allaient bon train avant même cette élimination, risque de s'amplifier. 

Comme un clin d'oeil, les Guingampais retrouveront le 3 mai le Stade Rennais, qu'ils avaient battus en finale de l'édition 2009 (2-1), alors qu'ils évoluaient
en Ligue 2.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football ligue 1 as monaco sport coupe de france