Affaire Bygmalion : Ciotti “ça suffit, y'en a marre !!”

© MAXPPP
© MAXPPP

Le député filloniste des Alpes-maritimes plaide pour la démission du président de l'UMP, alors que son parti fait l'objet d'une enquête sur un système de fausses facturations présumées. Jean-François Copé a annoncé dit qu'il ne se représentera pas à la tête de l'UMP au congrès d'octobre 2014. 

Par Olivier Le Creurer avec Francetv info

Les fillonistes, tel Eric Ciotti, demandent à mots feutrés qu'il prenne "du recul", ou plus clairement qu'il démissionne. "J'ai du mal" à croire qu'il ne savait rien de ce système de surfacturations présumé, comme il l'a répété lundi, a affirmé le député UMP des Alpes-Maritimes, mardi matin sur i-Télé.

"Tout le monde sait que Lavrilleux, c'est Copé"

Très remontés contre le rival de François Fillon, leur champion battu à la présidence du parti, ils l'accusent de vouloir détourner le viseur vers Nicolas Sarkozy et l'équipe de campagne de 2012, dont son bras droit Jérôme Lavrilleux était le directeur adjoint. Cette "stratégie de défense" est "assez audacieuse", a jugé l'élu méditerranéen. "Tout le monde sait que Lavrilleux, c'est Copé et que Copé, c'est Lavrilleux", a-t-il assuré.


François Fillon a demandé à Jean-François Copé, président de l'UMP, de "se mettre en réserve" du parti "pendant la durée de l'enquête" judiciaire autour de l'affaire Bygmalion, faute de quoi il se retirerait de la direction de l'UMP, mardi devant le bureau politique du mouvement.



Le live #bigmalion, à suivre sur Francetv info 


La réaction de Jean Léonetti, député-maire d'Antibes à la démission de Jean-François Copé:

La réaction d'Eric Ciotti après l'annonce de la démission de Jean-François Copé:
ERic Ciotti


La réaction des militants:

Réactions UMP
Reportage: L. Collet, F. Tisseaux et J. Gross

Sur le même sujet

Les + Lus