Au festival d'Avignon... le spectacle continue malgré tout !

Si le "In" avec ses annulations et reports à répétition vit une édition 2014 difficile, le "Off" lui n'est que peu concerné par la grève des intermittents du spectacle. Pour beaucoup des compagnies présentes, ne pas jouer au festival d'Avignon aurait de graves conséquences financières.

Pour le millier de compagnies présentes cette année au "Off" d'Avignon... ne pas jouer aurait de graves conséquences financières !
Pour le millier de compagnies présentes cette année au "Off" d'Avignon... ne pas jouer aurait de graves conséquences financières !
Au lendemain de l'annulation de neuf des treize représentations prévues dans le cadre du festival "In", la direction a annoncé ce dimanche le report du spectacle de la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin.

La pièce intitulée "At the same time we were pointing a finger on you..." et programmée jusqu'au 18 juillet, devait être jouée pour la première fois ce dimanche à 18 heures. Mais la grève observée samedi par les techniciens, à l'appel de la CGT Spectacle et de la Coordination des intermittents, n'a pas permis son installation. "Pour des raisons techniques", la représentation de dimanche est reportée à mardi après-midi", a informé l'organisation du festival.

Des spectacles annulés ou reportés... c'est aussi moins de festivaliers dans les rues d'Avignon et donc moins de spectateurs potentiels pour les compagnies du "Off". Tout en étant majoritairement solidaires du mouvement contre la nouvelle convention d’assurance-chômage des intermittents, elles ont pour la plupart décidé de ne pas faire grève.

Parce que venir à Avignon a un coût financier et que "jouer" est aussi une chance d'être repéré et programmée... le spectacle doit continuer. Deux bonnes raisons également pour le public de venir en nombre découvrir les nombreuses créations proposées.

Albert Saladini et Valérie Bour sont allés à la rencontre d'artistes programmés dans le cadre du "off".
durée de la vidéo: 01 min 50
Au festival d'Avignon... le spectacle continue malgré tout !

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture