Marseille : les restaurants des plages de la pointe rouge menacés de démolition

Installé sur le Domaine Public Maritime, les restaurants de la Pointe Rouge vont devoir se mettre en conformité avec la loi littorale de 1986
Installé sur le Domaine Public Maritime, les restaurants de la Pointe Rouge vont devoir se mettre en conformité avec la loi littorale de 1986

La préfecture demande aux restaurants de se mettre en conformité avec la loi littorale de 1986 qui interdit à aux commerces, snacks et habitations "non démontables" de prospérer sur le DPM, le Domaine Public Maritime, sur une bande de 80 mètres à partir de l'eau 

Par Marc Civallero

Dès 2016 l'Etat va concéder la plage de la Pointe Rouge à la Ville de Marseille , l'Etat a donc décidé de concéder les sites en conformité avec la loi littorale de 1986. Une loi qui interdit aux commerces "non démontables" de prospérer sur le DPM, Domaine Public Maritime sur une bande de 80 mètres à partir de l'eau. Or depuis des décennies certains restaurants bénéficient d'une dérogation accordée par la préfecture pour occuper le DPM, une dérogation qui ne sera plus renouvelée à l'issue de la saison balnéaire 2016 .

Les explications de François Bombard et de Joseph Lovett
Interviews Annie Rolland Restauratrice à la Pointe Rouge, Richard Milili Restaurateur à la Pointe Rouge, Didier Réault Adjoint au Maire délégué à la mer

les restaurants de la Pointe Rouge menacés de démolition

 

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus