L'AS Monaco doit confirmer à Montpellier

© Photo : Jean-Christophe Magnenet/AFP
© Photo : Jean-Christophe Magnenet/AFP

Malmené en début de saison, l'AS Monaco a repris confiance après sa victoire en Ligue des champions face à Leverkusen et en championnat. Le match face à Montpellier ce soir à 19h est un rendez-vous important pour confirmer.

Par Laurence Collet (avec AFP)

Vainqueur de Leverkusen (1-0) en Ligue des champions puis de Guingamp (1-0) en championnat, Monaco a retrouvé un certain équilibre sur le terrain, mais doit le confirmer à Montpellier ce mercredi soir pour la 7e journée de Ligue 1. Ces deux victoires, quoique étriquées, ont donné un peu d'air au vice-champion de France, et peut-être enclenché une nouvelle phase.

Un redressement difficile après les départs de Falcao et Rodriguez

En effet le début de championnat a été mouvementé, tant sur le terrain (trois défaites sur les cinq premières journées) que dans le vestiaire où les départs de Radamel Falcao et James Rodriguez ont créé un choc. Depuis la fin du mercato, Leonardo Jardim a décidé de faire dans le pragmatisme.
"Le modèle de jeu avait été bien défini en début de saison", explique le technicien portugais. "Mais quand il y a un changement de projet, l'entraîneur doit savoir s'adapter." Il a donc fait évoluer ses systèmes, aussi bien en défense qu'en attaque.
"Il fallait donner plus de stabilité, précise-t-il. J'ai donc décidé d'avoir une ligne défensive plus basse."
Toulalan, Subasic, Raggi, Carvalho / ©
Toulalan, Subasic, Raggi, Carvalho / ©

Le noyau dur de cette organisation, le quatuor central Subasic-Raggi-Carvalho-Toulalan,était d'ailleurs très favorable à cette réorganisation. Subasic l'avait déjà évoqué en public, puis Ricardo Carvalho avait souhaité une équipe "plus compacte".
"On joue plus bas", analyse Raggi. "C'est important de pouvoir couvrir la profondeur." Monaco s'est adapté. Et va mieux. D'autant que le duo Raggi-Carvalho montre des automatismes.
"Quand le coach m'a dit: Cette saison, tu vas jouer défenseur central, j'ai dit Merci", sourit Raggi. "Même s'il est important d'être utile à différents postes, je suis meilleur dans l'axe. Avec Ricky (Carvalho), c'est la première fois qu'on joue ensemble. Notre communication est bonne. Moi, je vais plus au duel, j'aime ça".

La surprise Bernardo Silva

Dans le domaine offensif, Monaco a également évolué. S'il y a un peu moins de talent que la saison passée, il y a surtout moins de vitesse. Berbatov n'est ni Rivière, ni Falcao. Il est fin, technique et remiseur. Les appels en profondeur, il sait les effectuer. Mais puisqu'il joue systématiquement, il doit savoir se ménager. A la Mosson en tout cas, Jardim "compte sur lui". Pour le soulager, l'entraîneur lui avait adjoint Martial contre Guingamp. Mais ce dernier, victime d'une commotion cérébrale, est vite sorti et sera indisponible.
Bernardo Silva lors du match face à Leverkusen au stade Louis II le 16 septembre dernier / © AFP/Anne-Christine Poujoulat
Bernardo Silva lors du match face à Leverkusen au stade Louis II le 16 septembre dernier / © AFP/Anne-Christine Poujoulat

Et le 4-4-2 initial est devenu 4-2-3-1, avec un invité surprise qui commence à prendre ses marques. Sur un côté afin de travailler défensivement (en 4-4-2), soit plein axe (en 4-2-3-1), l'international Espoirs portugais prêté par Benfica, Bernado Silva, a marqué des points.
Râblé, bon techniquement et mobile, il "permet de mieux tenir le ballon", souligne Jardim.

J'en suis persuadé, Monaco fera un grand championnat, Andrea Raggi



Même si Jérémy Toulalan demande du temps avant de louer l'apport de Silva -le capitaine lui demandant aussi d'être "plus collectif"-, le jeune milieu portugais peut, comme contre Leverkusen et Guingamp, offrir une alternative intéressante dans l'animation offensive. Surtout contre un Montpellier qui n'a encaissé que deux buts en six journées, et enregistre le retour des milieux Saihi et Sanson.
Mais Jardim sait que l'équilibre de son équipe demeure précaire. Alors, le fougueux Raggi conclut: "Si on bat Montpellier et Nice dans la foulée, beaucoup de choses changeront. On pourra dire que Monaco est revenu. J'en suis persuadé, Monaco fera un grand championnat."

Ce soir à 19h : Montpellier-Monaco et Nice-Lille
Samedi à 14h : Monaco-Nice



Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus