• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Manifestation d'étudiants devant Sciences Po à Aix-en-Provence

Mardi matin devant l'Institut d'Etudes Politiques à Aix en Provence / © France3
Mardi matin devant l'Institut d'Etudes Politiques à Aix en Provence / © France3

Une semaine après la polémique "femme voilée" qui s'est déroulée dans un amphithéâtre de l'IEP d'Aix-en-Provence, les étudiants manifestent leur désaccord devant les portes de l'établissement.

Par Valérie Smadja

La semaine dernière, un professeur de l'IEP qualifiait une jeune étudiante voilée de "cheval de troie de l'islamisme". Une remarque que Jean-Charles Jauffret, professeur d’histoire à Sciences-Po, a faite dans son cours, devant les élèves, qui n'ont pas caché leur étonnement.
La jeune étudiante qui a réussi le concours de l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence grâce au programme "Egalité des chances" explique : "porter ce voile, c'est aussi ma liberté". La loi sur la laïcité interdit le port de signes religieux dans les écoles, collèges et lycées publics, mais pas dans les universités.

Les étudiants ont pertubé, ce mardi, l'intervention de Jean-Charles Jauffret. Le professeur d’histoire avait cours avec les première année de l'IEP. Le directeur de l'établissement et le professeur ont déclaré qu'ils ne s'exprimeraient plus sur ce sujet, par soucis d'apaisement.

Mauvais timing pour l'IEP

Une enquête de Marsactu, en collaboration avec Médiapart dévoile que l'IEP a choisi d'externaliser des diplômes d’État auprès d'organismes de formation privés en France et à l’étranger. Plusieurs enseignants-chercheurs accusent son directeur de « brader » les diplômes.
Un dossier qui fait splatch dans cet établissement déjà victime d'une polémique. 
Lire l'enquête de Marsactu

A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Colombani(83)

Les + Lus