Cet article date de plus de 6 ans

La Londe les Maures : Un mort et trois disparus après les intempéries

Une femme a été retrouvée morte et trois personnes, dont une mère et sa fille, étaient toujours portées disparues vendredi matin à La Londe-les Maures (Var)
après de violentes intempéries, selon la préfecture du département, l'un des 14 en vigilance orange.
En janvier, lors de précédentes intempéries qui avaient déjà fait un mort dans cette commune située entre Hyères et le Lavandou, "on avait accueilli une trentaine de personnes dans la salle paroissiale où nous avons des chambres", a raconté à l'AFP le père Carlos Hamel, un Chilien installé à La Londe depuis cinq ans, dans la salle des fêtes où une centaine d'habitants attendaient vers 21 heures de pouvoir rentrer chez eux.

"Cette fois-ci on l'a de nouveau proposé mais il semblerait qu'il n'y en ait pas besoin", a-t-il poursuivi. Mais "il semblerait que le coût humain soit plus important cette fois-ci. C'est dur!", a-t-il déclaré.


Dans la petite ville située entre Hyères et le Lavandou, des équipes de plongeurs menaient jeudi soir au bord d'un cours d'eau, le Maravenne, des recherches pour retrouver d'éventuels disparus, après des témoignages rapportant notamment qu'une voiture avait été emportée par les eaux, ont constaté des journalistes de l'AFP. 
Lors d'une visioconférence avec le préfet du Var au centre opérationnel de gestion interministérielle des crises de la sécurité civile à Asnières-sur-Seine
(Hauts-de-Seine), le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a évoqué vers 22H00 un bilan "pour l'heure stabilisé" faisant état d'"un décès et trois personnes portées disparues".

La victime est une femme de 68 ans, qui n'était pas originaire du Var, a précisé la préfecture du Var vers minuit dans la nuit de jeudi à vendredi. Parmi les trois personnes disparues figurent une mère et sa petite fille, a-t-on également précisé. 
Lors de sa visioconférence avec Bernard Cazeneuve, en se basant sur de premières informations complétées ensuite, le préfet du Var avait laissé entendre que la femme retrouvée morte jeudi soir était justement cette mère. 


Réagissant à ce bilan, le Premier ministre Manuel Valls a fait part dans un communiqué jeudi soir de sa "tristesse" et appelé la population à "la plus grande prudence". 

Deux orages 'violents et ponctuels'

Dans la salle des fêtes de sa ville, le maire de La Londe François de Canson a quant à lui évoqué seulement deux disparus et 200 foyers privés d'électricité. 
"Depuis deux jours, il pleut fortement", a raconté à l'AFP M. de Canson. "Sur le coup de 16H00, il y a eu une pluie intense qui nous a rappelé l'épisode tragique du 19 janvier", quand une personne avait alors péri dans des inondations, a-t-il ajouté.
Dans sa ville, où la pluie était fine en début de nuit, de nombreuses routes étaient redevenues praticables, ont constaté des journalistes de l'AFP. 50 enfants, retenus un temps dans leurs écoles, avaient ainsi pu regagner en début de soirée leurs domiciles.

En revanche, à Grimaud, près de Saint-Tropez, quelque 80 enfants devaient passer la nuit dans leurs établissements, avant que leurs parents ne les récupèrent vendredi à partir de 07H00, selon la mairie de cette ville.

Dans cette zone, à Grimaud et La Londe notamment, ont été requis près de 500 pompiers, une cinquantaine de militaires de la sécurité civile, 150 gendarmes, cinq hélicoptères, a déclaré le ministre de l'Intérieur. Une soixantaine d'hélitreuillages ont été réalisés.

Ces événements font suite à deux orages "violents et ponctuels" à La Londe et Grimaud, jeudi après-midi, "une charge d'eau énorme tombant sur ces communes en quelques minutes", selon la préfecture, qui a lancé aux habitants du département un appel à la prudence.

Ce vendredi matin, Météo-France a ajouté l'Aude aux départements en vigilance orange, et a maintenu 13 autres départements en alerte orange.

Le Var pourrait enfin être touché par des inondations. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries inondations météo