Tourettes-Sur-Loup: Nicolas pourra continuer à aller à l'école

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Verdi

Nicolas, élève de CE2 handicapé de Tourettes-Sur-Loup risquait de ne plus aller à l'école dès la semaine prochaine. Suite à la diffusion de notre reportage le Conseil Général a accéléré le règlement du dossier de l'élève, il devrait continuer sa scolarité normalement. 

Le petit Nicolas, 8 ans, est handicapé moteur. Il ne peut pas aller en classe sans Auxiliaire de vie scolaire et celle qui l'accompagnait termine son contrat vendredi. Suite à la diffusion de notre reportage, le Conseil Général des Alpes-Maritimes a accéléré la procédure en téléphonant à la mère de l'enfant pour lui proposer la venue en urgence d'une nouvelle Auxiliaire dès lundi prochain.

Dossier bloqué...


Selon la mère de l'enfant, la Maison Départementale des Personnes Handicapées ou La Poste auraient perdu des pièces jointes à une demande de renouvellement de dossier de notification. Ce que réfute la structure, parlant plutôt d'une négligence de la mère.
Normalement, l'inspection académique s'occupe des Auxiliaires de vie scolaire. Dans ce cas précis, l'inspection dit ne pas pouvoir renouveler le contrat de son aide de vie scolaire. La raison : elle n'a toujours pas reçu la notification de la MDPH, sans laquelle elle ne peut établir de contrat avec une assistante. 
Le dossier de l'élève restait donc bloqué.


... puis dossier débloqué


La mère de Nicolas a renvoyé les pièces il y a 15 jours et son dossier sera examiné le 16 décembre. En attendant une Auxiliaire de vie scolaire de l'académie en janvier, le petit sera accompagné par une Auxiliaire de transition du Conseil Général dès la semaine prochaine.
Reste que l'élève va changer trois fois d'accompagnatrice en un mois, celle qui le suivait depuis 5 ans ne pouvant être renouvelée à son poste, la faute à un statut précaire du métier d'Auxiliaire de vie scolaire.

durée de la vidéo: 01 min 44
Un élève handicapé risque d'être déscolarisé

 

Auxiliaire de vie scolaire: un métier précaire
L'auxiliaire de vie scolaire est un assistant d'éducation spécialisé dans l'accompagnement scolaire d'enfants ou d'adolescents en situation de handicap. Contractuel de l'Éducation nationale, il intervient dans les écoles primaires et les établissements spécialisés.
Avec un salaire de 1 126 € net par mois pour un temps plein c'est un métier précaire. De plus, les emplois proposés sont souvent des temps partiels.
Le contrat de l'Auxiliaire du petit Nicolas ne sera pas renouvelé. En tant que travailleur handicapée, cette dernière a atteint le maximum d'année de travail autorisée par les statuts: 5 ans. Sous contrat de droit privé, elle demande à devenir fonctionnaire, ce que lui refuse l'inspection académique, prétextant un problème de budget. 
Une pétition "Maintenez Isabelle à son poste d'AVS auprès de Nicolas" a déjà reçu un large soutien avec plus de 50 000 signatures.