L'école de la Foux d'Allos menacée de fermeture

Publié le Mis à jour le

Parents d'élèves et enseignants ont occupé les écoles de la Foux d'Allos et d'Allos ce jeudi. Les parents dénoncent la fermeture de la première école à la prochaine rentrée au profit de la seconde. Les professeurs s'inquiètent eux des conditions d'accueil des écoliers dans des classes surchargées.

La petite école de la Foux d'Allos n'accueille qu'une seule classe de 8 élèves en maternelle et primaire. Mais l'hiver, elle voit son effectif doubler avec l'arrivée des enfants des saisonniers embauchés dans la station de décembre à avril. Il y a 3 ans, deux institutrices étaient en poste mais aujourd'hui il n'en reste qu'une. De ce fait, l'école n'est plus en mesure d'accueillir les enfants âgés de 2 ans et une dizaine d'enfants de saisonniers n'ont pas pu s'inscrire. Les parents d'élèves ont occupé l'école ce matin pour s'opposer à la fermeture de l'établissement qui obligerait les petits écoliers à se rendre dans le village d'Allos, situé 7 km plus bas. Soit un trajet quotidien d'un quart d'heure sur une petite route de haute montagne, considérée dangereuse par les parents.
Or à Allos, la situation de l'école n'est guère plus solide qu'à la Foux. 43 élèves sont répartis en deux classes de quatre niveaux: de la petite section au CP et du CE1 au CM2.  L'accueil d'élèves supplémentaires de la Foux d'Allos semble bien compliqué dans ces conditions pour les deux institutrices. De leur côté, les parents se plaignent de la surcharge des classes qui rend l'apprentissage plus difficil. Ils craignent également que leur école ne soit un jour à son tour menacée par un regroupement scolaire dans une commune voisine de taille plus importante.
durée de la vidéo: 01 min 48
Mobilisation à Allos et la Foux