Un filet de sécurité électrique pour éviter le black out dans le Sud-Est

Des lignes électriques à haute tension. / © PASCAL PAVANI / AFP
Des lignes électriques à haute tension. / © PASCAL PAVANI / AFP

Trois gros câbles permettent désormais d'éviter une panne massive de courant dans le Sud-Est comme cela s'était produit en nombre 2008. Des lignes électriques de délestage en cas d'incident sur l'unique ligne qui relie Avignon à Nice. 

Par Karine Bellifa

Le réseau de transport d'électricité RTE, filiale d'EDF, a inauguré mardi matin à Cannes (Alpes-Maritimes) la mise en service de son "filet de sécurité", qui vise à éviter au Sud-Est de la France une panne massive de courant, comme cela s'était produit en novembre 2008. Ce filet de sécurité se compose de trois lignes électriques à 225.000 volts, sortes "d'itinéraires bis" permettant, en cas d'incident sur l'unique ligne à 400.000 volts qui relie Avignon à Nice, de
maintenir l'alimentation électrique sur l'ensemble de ce territoire.


Les trois nouvelles lignes :

  • 65 km reliant les postes de Boutre (au sud de Manosque) et Trans (au sud de Draguignan) : la réalisation d’une liaison souterraine à 225 000 volts à ce niveau de puissance et sur cette distance constituera une innovation majeure mobilisant des savoir-faire de pointe.
  • 25 km entre Fréjus et Biançon (près du lac de Saint-Cassien).
  • 17 km entre Biançon et La Bocca (Cannes).

Une opération à 170 millions d'euros

Les études préliminaires pour la pose de ces trois nouvelles lignes avaient démarré en janvier 2009 et les travaux proprement dits en juin 2012. Le coût de l'opération s'élève à 170 millions d'euros, dont 90 millions d'euros uniquement pour les câbles, qui ont nécessité l'utilisation de pas moins de 100.000 tonnes de cuivre. Ces trois nouvelles lignes, d'une longueur totale de 107 km, situées entre Manosque et Draguignan, Fréjus et Tanneron, Tanneron et Cannes,
ont toutes été enterrées à 1,50 m de profondeur. La première fait 65 km et devient la plus longue au monde en courant alternatif à ce niveau de tension (225.000 volts) et de puissance transportée (600 MW).

L'explication de ce "filet de sécurité" par RTE :

Paca ne produit que 10% de ce qu'elle consomme

Au total, ce filet de sécurité apporte une puissance supplémentaire de 1.000 MW, soit la consommation électrique d'un million de personnes, à une région qui présente la particularité de ne produire que 10% de l'électricité qu'elle consomme. L'essentiel de ce qui est consommé dans les départements du Var et des Alpes-Maritimes provient en effet de la vallée de Rhône, de la région de Marseille et de la vallée de la Durance. RTE va désormais s'atteler au même type de sécurisation électrique dans la dernière région susceptible d'être victime d'un black-out, la Bretagne.

Sur le même sujet

Les + Lus