• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Alpes-de-Haute-Provence : en route pour la maternité, Ezio naît dans l'ambulance des pompiers

Ezio, sage comme un pompier / © Photo de famille
Ezio, sage comme un pompier / © Photo de famille

Ezio, beau bébé de 3,8 kg, est né dans une ambulance de pompiers. Le 26 juillet, les secouristes arrivent à 9h à Les Thuiles, dans les Alpes-de-Haute-Provence. La maternité la plus proche est à une heure de route. Le bébé naîtra dans l'ambulance, sous un abri-bus, vers 11h du matin.

Par Nathalie Deumier

Les contractions sont fortes et rapprochées.Tiphanie demande à Nicolas, son compagnon, d’appeler les pompiers. Nous sommes le vendredi 26 juillet, il est 9h du matin.

La famille habite à Les Thuiles, un village à 1100m d'altitude, des Alpes-de-Haute-Provence, et sait qu’il n’est pas prudent de prendre la voiture.

Deux maternités, à une heure de route minimum

La maternité la plus proche est à Gap, à une heure de route. Celle de Digne est encore plus loin, à une heure et demie. Tiphanie est suivie à Digne, elle pensait accoucher là-bas mais elle n'aura pas le choix. 

Trois pompiers arrivent en ambulance. Ils sont secouristes et non médecins. Face à la situation, ils se mettent en relation avec le Samu et prennent la route vers la maternité de Gap.

Aller vite... quand c'est possible

C’est le troisième enfant de Tiphanie, elle sent que l’accouchement sera rapide. L’ambulance roule vite, avec gyrophare. Mais les routes de montagne sont encombrées en période touristique. Le travail avance, le véhicule de secours aussi.

Une autre ambulance prend la route, celle du Samu de l'hôpital de Gap. A bord : une sage-femme, une infirmière de la maternité et un médecin.

Le contact s’effectue à Théus, dans les Hautes-Alpes. Dès que la sage-femme rejoint la maman, tout s’accélère. Le père est prié de sortir de l'ambulance.

La sage-femme est vraiment la bienvenue

"En deux minutes, le bébé était né", explique le sergent Patrick, pompier responsable ce jour-là du véhicule d'intervention. La notion du temps doit différer en fonction des rôles. Les sensations aussi. Pour Tiphanie, l’accouchement a plutôt duré un quart d’heure. "J’ai été rassurée quand j’ai vu la sage-femme. Le bébé avait le cordon autour du cou, il ne serait pas sorti tout seul". 

Le plus dur, pour la mère, c’est la chaleur. "Ils ont mis du chauffage pour le bébé. Il devait faire 38 degrés. Tout le monde était en nage !" Ezio aura quelques difficultés respiratoires, pendant les premières minutes seulement. Il va très bien. 
Ezio est le dernier d'une famille recomposée de 4 enfants / © Photo de famille
Ezio est le dernier d'une famille recomposée de 4 enfants / © Photo de famille

Une ambulance ultra-équipée

Pour ce moment de bonheur, il faut aussi du matériel parfait. Le véhicule de secours des pompiers est extrêmement bien équipé, en particulier dans ces zones de montagne "loin de tout". Tout est emballé, jetable, stérilisé.

Ce sont sur les compétences humaines que tout repose. Les pompiers reçoivent une "formation accouchement". Ils ont bien failli la mettre en pratique ce jour-là. Les deux ambulances se sont rejointes au dernier moment. 

Ezio et 58 autres bébés des montagnes

En 2018, les sapeurs-pompiers des Alpes de Haute-Provence ont évacué 54 patientes sur le point d’accoucher vers des hôpitaux.

Dans leurs statistiques, les pompiers ne font pas la distinction entre les interventions qui se terminent dans une salle d'accouchement où dans une ambulance. En 2018, une seule évacuation a été réalisée par hélicoptère.
Tiphanie, Nicolas et leur bébé / © Photo de famille
Tiphanie, Nicolas et leur bébé / © Photo de famille

"C'était un grand moment de bonheur", ajoute le sergent Patrick. Selon la coutume, la SNCF offre la gratuité des transports aux bébés nés dans un train. Certains compagnies aériennes délivrent même un billet à vie, ou une peluche, les temps étant aussi à l'économie. 

Ezio aura-t-il droit à un tour en camion incendie ? Ou un camion entier à garer dans le jardin ? Ou une formation spéciale junior ? Nous l'ignorons encore... 

A lire aussi

Sur le même sujet

Label Tourisme et Handicap, état des lieux.

Les + Lus