Digne-les-Bains : 29 personnes devant le tribunal correctionnel pour un procès hors-norme

Un procès hors-norme va s'ouvrir au tribunal correctionnel de Digne-les-Bains le 21 novembre / © VALLAURI Nicolas
Un procès hors-norme va s'ouvrir au tribunal correctionnel de Digne-les-Bains le 21 novembre / © VALLAURI Nicolas

Rarement le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains aura connu pareil procès. 29 personnes, entre 20 et 50 ans, sont renvoyées dans le cadre d'un vaste trafic de drogue présumé. Les prévenus risquent entre 10 et 20 ans d'emprisonnement

Par Ludovic Moreau

Ils seront 29, hommes et femmes âgés entre 20 et 50 ans, à comparaître devant le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains, la semaine prochaine. Ils sont tous impliqués dans un vaste trafic de drogue présumé.
Cette affaire remonte à Janvier 2016, avec l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour trafic de stupéfiants. Quatre mois plus tard, la Brigade de Recherche (BR) de la gendarmerie de Digne-les-Bains interpelle une première série de suspects. Par la suite, d'autres interpellations auront lieu jusqu'en novembre 2016. Du cannabis, de la cocaïne et plusieurs milliers d'euros seront saisis lors des différentes perquisitions.

Un trafic "pyramidal" sur plusieurs départements

Ce vaste trafic de stupéfiants s'étendait sur plusieurs départements : les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône. Un trafic qualifié de "pyramidal", où chacun jouait son rôle, les encaisseurs, les revendeurs et les "nourrices", qui gardaient la drogue. Parmi les membres de ce réseau présumé, certains sont originaires de Sisteron, Château-Arnoux-Saint-Auban, Manosque, Digne-les-Bains ou encore la vallée de l'Ubaye. Mais le cerveau de cette organisation serait un Niçois, un ancien militaire âgé de 45 ans et patron d'une entreprise de nettoyage. Un homme connu des services de police.

Un procès sous haute protection

Le procès, sous haute protection policière, est prévu la semaine prochaine, du 21 au 24 novembre. Sur les 29 prévenus, 6 sont toujours en détention provisoire, dont trois dans le cadre de cette affaire et trois, pour d'autres affaires. Dans ce dossier, les prévenus encourent de 10 à 20 ans de prison.

Sur le même sujet

Journée de mobilisation à Marseille

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne