Dispositif “burn out” pour les agriculteurs des Alpes de Haute-Provence

© CC
© CC

Les agriculteurs sont en situation d'épuisement. La MSA (Mutuelle Sociale Agricole) met en place un dispositif préventif pour éviter un potentiel burn out. Contre cette maladie, le remède est connu, c'est le repos. Des remplacements de 7 à 10 jours sont donc pris en charge.

Par Nathalie Deumier

Les agriculteurs vivent une période difficile depuis un an déjà. En avril 2016, les subventions versées par l'Europe arrivent avec beaucoup de retard. Les trésoreries s'effondrent et les nerfs se tendent. 

Autre coup dur dans les Alpes de Haute-Provence : la gelée noire. Un phénomène climatique qui a fait geler les fruitiers. Pour certains pommiers, des vergers entiers ont été touchés, la récolte est à jeter. Le 30 mars dernier, la MSA signe une convention avec le service de remplacement des agriculteurs. Elle s'engage à prendre en charge 7 à 10 jours de repos pour ces professionnels.  

Les démarches à entreprendre 


Les personnes intéressées peuvent prendre contact avec l'assistante sociale de la MSA Alpes Vaucluse. Si leur dossier est accepté, il passera en commission. Le départ en vacances peut être envisagé 3 semaines après le début des démarches. 

Le service de remplacement des agriculteurs vous engage à le contacter.
Vous pouvez écrire à Manon Albert :
servicederemplacement04@gmail.com
Ou téléphoner à Marion Maurel au 04 92 30 92 95

Ce service souhaite communiquer au maximum autour de ce risque de burn out, alerter les agriculteurs, leurs proches, repérer les signes de fatigue, de déprime et de ras-le-bol pour éviter les risques du surmenage.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Nouvel accident de chasse dans le Var (83)

Près de chez vous

Les + Lus