Christophe Castaner brigue le poste de délégué général de LREM

Christophe Castaner, n'est plus le porte parole du gouvernement. L'élu des Alpes-de-Haute-Provence reste toutefois secrétaire d'Etat aux relations avec le parlement. / © Photo AFP
Christophe Castaner, n'est plus le porte parole du gouvernement. L'élu des Alpes-de-Haute-Provence reste toutefois secrétaire d'Etat aux relations avec le parlement. / © Photo AFP

Christophe Castaner, l'élu des Alpes de Haute-Provence, et porte-parole du gouvernement, devrait être seul en course  ce jeudi soir pour le poste de délégué général de La République en Marche.

Par Ghislaine Milliet avec AFP

Futur "patron" de La République en marche avec le blanc-seing d'Emmanuel Macron, Christophe Castaner engrange les soutiens avant de constituer d'ici ce soir son équipe resserrée, qui doit préserver, au moins en apparence, la diversité interne des "marcheurs".

Seul en course pour le "délégué général"

Selon toute vraisemblance, un triomphe total et sans adversité se profile pour Christophe Castaner lors de la Convention de LREM le 18 novembre à Lyon, qui doit installer les nouvelles instances du parti présidentiel.
Celui qui abandonnera alors la casquette de porte-parole du gouvernement, mais sera peut-être autorisé à conserver celle de secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement, devrait être seul en course pour le poste de "délégué général" jeudi soir, à la clôture des candidatures.
Adoubé il y a une semaine par le chef de l'Etat, il bénéficie en outre des filtres imposés par les statuts de LREM pour se présenter, à savoir réunir les parrainages de 60 adhérents membres du Conseil (le parlement du parti), dont 30 députés, 3 sénateurs, 10 référents territoriaux et 5 élus non parlementaires.
Mardi, lors de la réunion du groupe parlementaire LREM, la députée de Paris Laetitia Avia a ainsi remis à Christophe Castaner une liasse de "150 parrainages" de ses collègues.

Il nous accompagne depuis nos débuts à l'Assemblée, on a envie à notre tour de lui manifester notre soutien

explique Laetitia Aia.
Christophe Castaner, qui a été réélu en juin député des Alpes-de-Haute-Provence,  jouit d'une cote d'amour considérable chez les "marcheurs".
"C'est un excellent candidat.

J'aime bien dire les trois "C": c'est quelqu'unde compétent, de confiance et de chaleureux. C'est Christophe Castaner!

s'enthousiasme le député des Côtes d'Armor Hervé Berville.
"Il est incontesté. Il est très apprécié des députés, à qui il a fait de la câlinothérapie, il est aimé des marcheurs et de l'exécutif. C'est le triangle parfait", abonde l'ex-sénatrice Bariza Khiari.

Une liste de 20 noms

Fort de cette unanimité, Christophe Castaner bâtit depuis plusieurs jours une liste de 20 noms, tous membres du Conseil, pour composer son bureau exécutif, à déposer avant jeudi soir également, à la veille d'un Conseil d'administration du mouvement.
La liste doit être paritaire et respecter "la diversité des territoires, des parcours et des profils", selon le réglement intérieur.
L'équation est donc subtile. Christophe Castaner doit s'entourer d'un mélange de députés, sénateurs, élus locaux (villes et territoires ruraux), référents et simples adhérents.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

collecte de jouets

Près de chez vous

Les + Lus