Ski Extrême : le freerider de l’Ubaye Wadeck Gorak au sommet

Wadeck Gorak sur la plus haute marche du podium de l'Xtrêm Verbier / © Freeride World Tour
Wadeck Gorak sur la plus haute marche du podium de l'Xtrêm Verbier / © Freeride World Tour

Le skieur freestyle du Sauze Wadeck Gorak a remporté le 23 mars l’Xtreme de Verbier en Suisse lors de sa première saison sur le Freeride World Tour. Portrait d’un skieur de l’extrême.
 

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes

Wadeck Gorak, 29 ans, est un skieur de l’extrême. Son terrain de jeu : la montagne en général. De la poudreuse, de belles barres rocheuses, des pentes raides, l’ubayen skie dans des zones souvent inexplorées. 

Le skieur freestyle du Sauze Wadeck Gorak a remporté le 23 mars l’Xtreme de Verbier en Suisse lors de la finale Freeride World Tour, réunissant les 12 meilleurs mondiaux de sa discipline.Un backflip renversant depuis la barre Hollywood, 92 points sur le Bec des Rosses, l’Ubayen a signé un run exceptionnel.

"C’est le plus beau jour de ma vie, l’accomplissement de ma carrière. C’est un rêve de marcher sur les traces des plus grands skieurs, des légendes qui ont existé grâce à ce sommet mythique."

Outsider et dernier sélectionné sur la compétition, Wadeck Gorak a maîtrisé son ski sur la pente oscillante entre 45 et 55 degrés parsemée de rochers. Face aux douze meilleurs mondiaux, le skieur freestyle a réussi en un peu plus d'une minute la descente parfaite.

"Nous n’avons pas le droit à l’erreur sur ces pentes. L’adrénaline est hallucinante, il faut la gérer. Je m’exprime avec ma touche personnelle et ça a marché".
 
Ski Extrême : le freerider de l’Ubaye Wadeck Gorak au sommet
Un reportage de : Véronique Bouvier et Léo Centofanti.

Cette victoire, pour sa première participation à l’Xtreme Verbier et sa première saison sur le Freeride World Tour, n’est pas une "totale surprise" pour son entraîneur et préparateur physique Sylvain Olivier.

"Je connais ses capacités, je savais qu’il pouvait le faire. Il a un gros mental, il sait résister à la pression. Maintenant il faut qu’il soit plus régulier sur la saison. Il peut devenir le prochain champion du monde", explique Sylvain Olivier.
 

Actuellement blessé, le freerider attend le pronostic des médecins. Mais le skieur du Sauze a déjà en ligne de mire la prochaine saison.

"On fait un métier à risque, très dangereux. On joue avec la montagne qui est un élément qu’on ne contrôle pas. Maintenant j’espère revenir le plus rapidement possible", indique Wadeck Gorak.

Dès sa remise sur pied, le skieur va redoubler d'efforts avec son entraîneur pour tenter de retrouver les sommets. Et s'aligner aux prochains mondiaux de ski freeride de 2020. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus