Cet article date de plus de 3 ans

Aïd el Kébir : trois abattoirs provisoires ouverts dans les Alpes-Maritimes

La préfecture des Alpes-Maritimes annonce l’ouverture de trois lieux d’abatage temporaires dans le département, en plus de celui de Puget-Théniers, à l’occasion de la fête de l’Aïd el Kébir.
Un contrôle sanitaire sera effectué sur chaque bête.
Un contrôle sanitaire sera effectué sur chaque bête. © Claude Essertel / Maxppp Archives
C’est une mesure destinée à "garantir l’hygiène et la sécurité de l’abattage des animaux". La préfecture des Alpes-Maritimes autorise l’ouverture de trois lieux d’abatage d’animaux dans le département, les 1er et 2 septembre, à l’occasion de l’Aïd Al Adha, ou Aïd el Kébir :

à Escragnolles (Lieu dit La Bastide)
à Caussols (quartier Pierre- Haute chemin des Claps)
à Contes (2130, route de Châteauneuf)


S’ajoutent à ces trois sites temporaires l’abattoir de Puget-Théniers.

A l’occasion de cette fête musulmane, la tradition est de sacrifier un mouton et de partager le repas avec les membres de sa famille. Chaque année, elle donne lieu a des abatages "sauvages", notamment en raison d’un manque de lieux d’abatage adaptés dans les Alpes-Maritimes.

Ces abattoirs feront l’objet de contrôles diligentés par la Direction Départementale de la Protection des Populations-services vétérinaires, précise la préfecture dans un communiqué. Elle rappelle que "toute personne impliquée dans l’abattage d’animaux hors des abattoirs autorisés engage sa responsabilité et est passible de sanctions".


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société