• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

19 000 charançons “piégés” depuis avril sur le territoire de la communauté d'agglomération Antibes-Sophia-Antipolis

Les insectes sont attrapés grâce à des pièges à phéromones d’agrégation situés à la fois chez des particuliers et dans des espaces publics. / © CASA
Les insectes sont attrapés grâce à des pièges à phéromones d’agrégation situés à la fois chez des particuliers et dans des espaces publics. / © CASA

La communauté d'agglomération d'Antibes-Sophia-Antipolis a déployé un dispositif pour piéger l'insecte ravageur de palmiers. La distribution de pièges à phéromones chez les particuliers et les espaces publics permet d'analyser son déplacement.

Par Catherine Lioult

La charançon rouge ,  rhynchophorus ferrugineus de son nom savant, est un gros scarabée en provenance d'Indonésie et du sud de l'Inde. En l'espace de 20 ans, l'insecte a colonisé le bassin méditerranéen.
Sur la Côte d'Azur, il fait des ravages et les collectivités se livrent à une guerre sans merci : le ravageur aurait tué près de 13.000 palmiers au total dans le Var et les Alpes Maritimes.

 
La larve creuse des galerie pour se nourrir dans le tronc de l'arbre. / © Casa
La larve creuse des galerie pour se nourrir dans le tronc de l'arbre. / © Casa


250 pièges distribués depuis avril par la Casa


La communauté d'agglomération Antibes-Sophia-Antipolis a lancé le 6 avril dernier une opération dans le cadre du plan de sauvegarde des palmiers. 
250 pièges à phéromones d’agrégation ont été installés sur le territoire de la CASA, 214 chez des particuliers volontaires  et 36 sur les espaces publics.
Plus de 19 000 charançons dont 8750 femelles ont été capturés. Une femelle pond en moyenne 250 œufs. La naissance de près de 2,2 millions de larves  a donc été évitée.
 
Le piège à charançons doit être vidé chaque semaine et les insectes piégés comptabilisés. / © Casa
Le piège à charançons doit être vidé chaque semaine et les insectes piégés comptabilisés. / © Casa


Concrètement, ces pièges sont vidés toutes les semaines avec un comptage précis des mâles et des femelles, les informations sont transmises via un site web pour optimiser la lutte et étudier les déplacements des populations;
 

Envie d'intégrer le dispositif ?


Les particuliers qui habitent sur le territoire de la Casa peuvent bénéficier gracieusement d’un piège équipé de phéromones pour une durée d'un an.
Il suffit d'envoyer ses coordonnées (nom, adresse précise, téléphone, mail) accompagné d’un justificatif de domicile au service environnement CASA : environnement@agglo-casa.fr.
Vous serez contacté pour convenir d’un RDV pour la pose du piège.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus