Antibes: Ana, la tortue recueillie en mai avec des kilos de crustacés accrochés à son ventre est toujours en observation

La tortue est arrivée recouverte de 3 kg d’anatifes en mai 2019, fixées au niveau de son plastron et de ses pattes antérieures. / © Association Marineland
La tortue est arrivée recouverte de 3 kg d’anatifes en mai 2019, fixées au niveau de son plastron et de ses pattes antérieures. / © Association Marineland

Cette tortue Caouanne, a été repérée par un promeneur à Sainte-Maxime car elle était affaiblie. Elle est depuis le mois de mai soignée à Antibes, dans un centre dédié, qui dépend de Marineland. Les soigneurs ont trouvé 3 kilos de crustacés accrochés à son ventre. Elle n'est toujours pas sauvée.

Par Catherine Lioult & ALH

A Antibes, le Centre de Réhabilitation de la Faune Sauvage de l' Association Marineland soigne des tortues marines trouvées blessées ou échouées. Elles ne sont relâchées que dès que leur état le permet. Et depuis ce samedi 25 mai dernier, il accueille un nouveau pensionnaire, le 8e depuis juillet 2017.

Ana c'est le nom qui lui a été donné par ses soigneurs, est toujours en ce mois de septembre en observation au centre. "Tous les anatifes présents sur elle, ont été retirés, un sachet plastique a été aussi trouvé dans son abdomen, une infection pulmonaire a été soignée, mais elle demeure en soin pour le moment", nous a précisé une personne de cet "hôpital à tortues".

Les soigneurs veuillent à ce que sa flottaison soit optimale avant de pouvoir la rendre à son milieu naturel.
 
 

Retour sur le périple d'Ana

Ce samedi 25 mai,  un promeneur signale à la police municipale de Sainte-Maxime une tortue manifestement très affaiblie. Nous sommes sur la plage de la Nartelle. L'animal est immédiatement conduit à Antibes. Il s'agit d'une tortue Caouanne , espèce protégée par la convention de Washington. Elle pèse 22 kilos et sur son ventre, de drôles de coquillages sont accrochés. Il y en a 3 kilos, et il s'agit d'anatifes, des crustacés filtreurs qui se fixent sur les objets flottants.
 


Elles ne sont pas parasites mais, en proliférant, elles alourdissent l’animal, l’encombre, jusqu’à l’empêcher de se mouvoir librement est-il expliqué sur la page Facebook de Marineland.
 


La tortue est entre de bonnes mains. Les crustacés ont été retirés et les soins sont poursuivis car elle présentait à la fois un trouble de la flottabilité et une sévère déshydratation, probablement révélateur d’une sous-alimentation prolongée.
L'hôpital des tortues du Cap d'Antibes veillera sur elle jusqu'à son complet rétablissement.
 

Un numéro à retenir

Tous les usagers de la mer sont invités à contacter la Fondation Marineland s’ils rencontrent une tortue en difficulté. Une permanence est assurée 7 jours/7 au  06 16 86 26 86.

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus