Antibes: faire du fitness en fauteuil roulant

Faire du sport et se maintenir en forme n'est pas réservé qu'aux valides. Depuis trois ans, une salle de sports d'Antibes propose des cours d'handifitness. Un concept rarissime qui permet aux handicapés en fauteuil de faire du sport en salle et de vivre, tout simplement. 

© J.B Vitiello
L'initiative a été chapeautée par l'association Néo-Fit, qui cherche à favoriser l’insertion des personnes porteuses d’un handicap dans le milieu du sport de loisir toutes disciplines confondues et en particulier dans le fitness et la remise en forme.

Néo-Fit organise en partenariat avec des salles de gym des cours, réservés aux handicapés, ou mixtes, valides-handicapés. 
Car même si certaines salles sont accessibles aux personnes handicapée, une fois passée la porte, il n'y a pas d'activité aménagée proposée. 
C'est ce que regrette Olivier James, créateur de l'association et professeur de fitness, lui même handicapé: 

On se bat pour que les profs soient formés. Si les locaux sont accessibles et que demain les gens arrivent dans la salle, et que personne ne peut s'occuper d'eux... Elle est où, la logique?





"

A Antibes, par exemple, on  peut pratiquer le handi-step en fauteuil. Gérard, élève de handifitness à Antibes explique: 

Grâce au sport, on revit. On reprend de la force, on reprend confiance en soi"



Pour donner ses cours, l'association cherche des salles. Les cours se déroulent pour le moment dans la salle d'Antibes, au gymnase du lycée horticole d'Antibes, et au Centre de Loisirs (CAL) Sainte-Marguerite à Nice

Reportage: L. Collet, J.B Vitiello, J. Juvigny

Intervenants:
Jennifer Roustan, Elève de handifitness
Christian Pacifico, Directeur de la salle de sport Pacific Gym
Olivier James, Président de l'association Neo-Fit
Gérard Grassard, Elève de handifitness

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport handicap