Antibes : TripAdvisor ne commercialisera plus de tickets pour les parcs de dauphins en captivité d'ici la fin 2019

Les dauphins du Marineland d'Antibes (Alpes-Maritimes) : la nouvelle politique de TripAdvisor ne s'appliquera pas aux sanctuaires marins prodiguant des soins aux cétacés déjà en captivité. / © Franz Chavaroche
Les dauphins du Marineland d'Antibes (Alpes-Maritimes) : la nouvelle politique de TripAdvisor ne s'appliquera pas aux sanctuaires marins prodiguant des soins aux cétacés déjà en captivité. / © Franz Chavaroche

D'ici la fin de l'année, TripAdvisor, le plus grand site de voyages au monde, veut cesser la commercialisation de billets pour les activités touristiques qui s’appuyent sur des dauphins captifs. A Antibes, le Marineland pourrait être concerné. 

Par Aline Métais

C'est une nouvelle avancée pour les défenseurs du bien-être animal. Le mercredi 2 octobre, TripAdvisor a annoncé qu'il renforçait sa politique en faveur du bien-être animal. Conséquence : le géant américain, plus grand site de voyages au monde, arrêtera progressivement la vente de billets pour les activités touristiques avec des baleines et des dauphins captifs d'ici la fin de l'année 2019. Une annonce qui pourrait concernet le Marineland d'Antibes.

"Environnement alternatif"


Cette nouvelle politique du géant américain "vise à orienter l'industrie de la captivité vers les sanctuaires marins en tant qu'environnement alternatif pour la génération actuelle de dauphins et de baleines.", précise le communiqué. A terme, TripAdvisor ne veut plus générer de revenus grâce à ces ventes de tickets ou de séjours : 

En conséquence, toute installation commerciale qui élève ou importe des cétacés à des fins d'exposition publique sera interdite à la vente sur TripAdvisor et Viator. (...) La nouvelle politique ne s'appliquera pas aux sanctuaires marins prodiguant des soins aux cétacés déjà en captivité.

"Preuves convaincantes"


La décision fait suite à une consultation avec des biologistes marins et des zoologistes. Dermot Halpin, président de TripAdvisor Experiences and Rentals souligne : "les nombreuses preuves présentées par les experts étaient convaincantes. Les baleines et les dauphins ne se développent pas dans des environnements captifs limités, et nous espérons voir un avenir où ils vivront comme ils le devraient : libres et dans la nature. Nous pensons que la génération actuelle de baleines et de dauphins en captivité devrait être la dernière, et nous sommes impatients de voir cette position adoptée plus largement dans l'industrie du voyage.

Nous espérons voir un avenir où ils vivront comme ils le devraient : libres et dans la nature. Dermot Halpin, président de TripAdvisor.


Une bonne nouvelle pour les défenseurs du bien-être animal. Orca research Trust, World Cetacean Alliance et Terramar research ont salué cette initative. Cette annonce a été relayée aussi le jour même sur le fil Twitter de l'association One Voice :
Des changements salués dans les commentaires sur Twitter : "merci", "un bon début". Certains espèrent que les autres organismes "feront de même" et citent "Groupon". 
L'assocaition Peta France parle de "Victoire" : 
Une annonce qui concerne aussi les parcs américains de SeaWorld aux USA et les delphinariums en Floride, résultat de réunions de concertation avec TripAdvisor :
L'association de lutte contre les massacres et la captivité des cétacés,"C'est assez", réagit également sur son compte Facebook : 

Pas de position officielle


Contacté, le Marineland d'Antibes affirme ne pas avoir de position officielle sur cette nouvelle politique de TripAdvisor. Marineland est membre de WAZA ( l'Association mondiale des zoos et aquariums). Or, comme le stipule le communiqué, cette nouvelle politique ne concerne pas " toute installation accréditée qui s'est officiellement et publiquement engagée à mettre en oeuvre toutes les pratiques suivantes" :
  • Cesser et empêcher la reproduction de cétacés 
  • Cesser l'importation de cétacés en captivité d'autres installations à des fins d'exposition publique
  • Cesser la capture de cétacés sauvages pour une exposition publique

Instinct de chasse



Des critères très difficiles à mettre en oeuvre rapidement pour Marineland. Dans tous les cas, remettre en liberté des animaux nés en captivité est irréaliste. Les orques n'ont pas acquis l'instinct de chasse et les dauphins sont aussi trop habitués au contact humain. Etablir un sanctuaire en milieu naturel, en mer Méditerranée, comme le recommande TripAdvisor, n'est pas encore d'actualité. Pour cela, il faudrait un engangement des collectivités sur ce dossier. 

Sanctuaire 


Un sanctuaire en bord de mer est très contraignant. C'est une étendue naturelle d'eau côtière qui abrite des cétacés dans un environnement naturel. La protection et la surveillance des cétacés doivent être assurées par un personnel qualifié. Il ne doit pas y avoir de reproduction, de spectacles ou encore d'interaction physique entre les "invités" et les animaux. Mais remettre dauphins et orques dans le milieu naturel est dangereux pour les mammifères eux-mêmes.

Par ailleurs, le travail de protection des tortues réalisé par Marineland pourrait peut-être empêcher cette interdiction. 

Dissémination


Un argument bien compris du site américain : "pour la majeure partie de la population actuelle de cétacés, la dissémination dans la nature n'est pas une option réaliste. Par conséquent, la politique comprend plusieurs dispositions visant à protéger les besoins, la sécurité et la santé des cétacés actuellement en captivité."

Touristes étrangers 


Concernant la fin de la commercialisation des séjours qui incluent Marineland, difficile d'en déterminer l'impact à venir. L'arrêt sur le site se fera progressivement jusqu'à la fin 2019. Les clients achètent généralement leurs billets directement sur le site ou aux caisses du Marineland. Seuls les touristes étrangers qui préparent leurs voyages sur internet pourraient être vraiment concernés. Marineland y était répertorié mais il n'y avait pas de commercialisation directe. 
 

Manière dégradante


"Nous espérons que notre annonce d'aujourd'hui pourra aider à inverser cette tendance." Une décision qui s'inscrit dans une politique plus large de la plateforme lancée en 2016. Cette politique engage déjà TripAdvisor à ne plus vendre de billets pour des expériences où les voyageurs entrent en contact physique avec des animaux sauvages en captivité, tels que la balade à dos d'éléphant et les expériences où il est possible de caresser un tigre. Elle avait été complétée en 2018 avec l’arrêt de la vente des billets de spectacles "mettant en scène des animaux de manière dégradante."


 

TripAdvisor en chiffres

TripAdvisor est la plus grande plateforme de voyage au monde.
Elle aide 490 millions de voyageurs chaque mois à faire de chaque voyage leur meilleur voyage.
Les voyageurs utilisent TripAdvisor pour consulter plus de 795 millions d'avis et opinions sur 8,4 millions d’hébergements, restaurants, expériences, compagnies aériennes et croisières.
Qu’il s’agisse de l'organisation d’un voyage ou pendant le voyage lui-même, les voyageurs consultent TripAdvisor pour comparer les tarifs avantageux des hôtels, vols et croisières, réserver des attractions et des excursions populaires et réserver une table dans de grands restaurants.
TripAdvisor est disponible en 28 langues.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus