Cet article date de plus de 3 ans

Des élus des Alpes-Maritimes satisfaits de leurs discussions avec les dirigeants de Galderma

Trois députés et un sénateur des Alpes-Maritimes ont rencontré la direction de Galderma, ce lundi 13 novembre à Sophia Antipolis. La marque de produits dermatologique va fermer son site de recherche et développement, 400 emplois sont menacés.

Le député LR Éric Pauget, les députés LREM Alexandra Valetta-Ardisson et Loic Dombreval, et le sénateur PS Marc Daunis ont rencontré la direction de Galderma. Ils sont venus défendre les salariés menacés de perdre leur travial en septembre 2018. A leur sortie, les élus étaient plutôt satsfait de la manière dont la direction souhaite protéger l'emploi sur place. La direction se serait engagée à organiser avec les parlementaires des rencontres régulières pour débattre de l'avenir du site à Sophia.

Dans un communiqué, Jean Leonetti, Président de la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis, se félicite de cette visite. Il précise qu'il suohaite que les pouvoirs publics reprennent rapidement le site afin de créer un "Parc des sciences de la vie". "Un incubateur et une pépinière dédiée pourraient alors être mis en place, aux côtés d’éventuels repreneurs partiels du site, détectés et accompagnés par Team Côte d’Azur, afin de créer un ensemble cohérent", ajoute Jean Leonetti.

durée de la vidéo: 01 min 48
Des élus des Alpes-Maritimes satisfaits de leurs discussions avec les dirigeants de Galderma ©F3 Côtre d







Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société emploi économie