• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Sophia-Antipolis à la pointe de l'intelligence artificielle

Sophia-Antipolis pourrait recevoir un label 3IA avec une enveloppe globale de 100 millions d'euros. / © Université Nice-Sophia-Antipolis
Sophia-Antipolis pourrait recevoir un label 3IA avec une enveloppe globale de 100 millions d'euros. / © Université Nice-Sophia-Antipolis

Les plus grands spécialistes mondiaux de l'intelligence artificielle sont réunis à Sophia-Antipolis, lors d'un sommet international qui a lieu jusqu'au vendredi 9 novembre. 

Par Laurent Verdi

Quel est le point commun entre une machine à café, une voiture et une imagerie par résonance magnétique (IRM) ? Tous ces objets peuvent dépendre de l'intelligence artificielle comme l'explique ce reportage d'Henri Migout : 
 


Un agenda complet


Des chefs d'entreprise, des chercheurs, des universitaires et des scientifiques donnent des conférences sur l'intelligence artificielle. Les thèmes abordés : éducation, entreprise, vision, télécommunications et homme ; des master classes sont mêmes prévues en parallèle.

Tout le programme est à retrouver ici.
 

Un label pour Sophia-Antipolis ?


Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a annoncé cette semaine que le projet 3IA Côte d’Azur venait d’être présélectionné.

Sophia-Antipolis pourrait ainsi accueillir un institut interdisciplinaire d’intelligence artificielle. En jeu, une somme de 100 millions d'euros en plus d'une reconnaissance internationale en matière d'intelligence artificielle. 
 

"Si l'on veut que les choses avancent beaucoup plus vite, il faut ouvrir les données" selon Emmanuel Macron


La technopole est en concurrence avec Paris, Toulouse et Grenoble et 9 autres sites pour au final 5 à 6 labels décernés.

Tout cela a lieu suite au grand plan lancé par Emmanuel Macron en mars dernier pour développer l'IA en France comme le montre cette vidéo :
 

L'obtention du label permettrait aussi la création d'un grand nombre d'emplois et faciliterait l'installation de nouvelles entreprises sur la technopole.

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus