Agression de vigiles à Cannes en 2011: Cinq Tchétchènes condamnés à quatre à cinq de prison

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Lebaratoux aevc AFP

Cinq Tchétchènes, dont un est en fuite, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Grasse (Alpes-Maritimes) à des peines allant de quatre à cinq ans de prison pour l'agression pendant le Festival de Cannes 2011 de plusieurs vigiles de boîte de nuit.

Les quatre hommes, âgés de 22 à 30 ans, qui comparaissaient depuis lundi ont été condamnés à quatre ans ferme, le 5ème homme, âgé de 26 ans, ayant écopé de cinq ans.
Le ministère public avait respectivement requis contre eux cinq et six ans de prison, assortis d'un mandat d'arrêt contre le fuyard.
Les cinq hommes faisaient partie d'un commando d'une vingtaine de Tchétchènes, armés de couteaux, de battes de baseball et de barres de fer, qui avaient agressé le 19 mai 2011 onze vigiles de la boîte de nuit éphémère le VIP Room, alors que ceux-ci regagnaient à l'aube le camping du Cannet où ils logeaient pendant le festival.
Les Tchétchènes auraient reproché aux vigiles de les avoir refoulés deux jours plus tôt à l'entrée de la discothèque. Ils en auraient aussi profité pour régler leurs comptes à "un autre groupe ethnique qui avait le marché des établissements de nuit de la Côte d'Azur", marché qu'ils "venaient de perdre", a estimé le procureur adjoint Jean-Louis Moreau.
Les prévenus ont tous nié être à l'origine des blessures des vigiles, deux d'entre eux affirmant avoir été absents des lieux ce jour-là, deux autres assurant être restés dans les véhicules pendant l'agression. Leurs avocats ont plaidé la relaxe.
Huit vigiles sur les 11 agressés, blessés par arme blanche, à coups de barre de fer ou par des éclats de verre, avaient eu des ITT allant de 10 à 30 jours.