• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Cannes : Le capitaine d'un yacht mis en examen après une collision mortelle

Le Vision a percuté un autre yatch à Cannes entraînant un mort. / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP
Le Vision a percuté un autre yatch à Cannes entraînant un mort. / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Une collision entre deux yachts, survenue en mer samedi 25 mai dans la baie de Cannes, au nord de l'île Sainte-Marguerite, a entraîné la mort d'un Britannique. Le capitaine d'un des bateaux a été mis en examen. 

Par Jean Poustis / France 3 Provence-Alpes avec AFP

Le capitaine d'un yacht a été mis en examen lundi 27 mai, notamment pour homicide involontaire, a annoncé le procureur de la République de Marseille à l'AFP.

Le Vision, un navire d'une vingtaine de mètres, a percuté un autre yacht de même taille battant lui aussi pavillon britannique, le Minx, au large de l'île Sainte-Marguerite. Celui-ci s'apprêtait à quitter la zone où il était au mouillage dans la soirée du samedi 25 mai dans la baie de Cannes.

Un membre d'équipage décède

La collision entre les deux bateaux a entraîné la mort d'un Britannique de 29 ans.  La victime, l'un des membres d'équipage du Minx, se trouvait à l'avant du navire au moment du choc, occupé à relever l'ancre, selon les premiers éléments de l'enquête.
L'enquête a démarré samedi soir sur le yatch. / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP
L'enquête a démarré samedi soir sur le yatch. / © PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP
Le capitaine du Vision, un Français de 42 ans, a été également mis en examen pour abordage en méconnaissance des règles de la convention internationale Colreg, non-respect des règles de la convention Colreg ayant entraîné la mort, et mise en danger d'autrui.
           
Suite à cette mise en examen, décidée dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par le parquet maritime de Marseille, le capitaine du Vision a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de sortie du territoire national et interdiction de se livrer à l'activité professionnelle de commandant de navire.

Le yacht "naviguait à une vitesse excessive"

L'enquête a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie maritime.

A priori, le yacht à l'origine de la collision "naviguait à une vitesse excessive", estimée à 20 noeuds dans une zone limitée à 5 noeuds, a précisé le procureur de la République de Marseille à l'AFP. La victime, projetée contre le bastingage, n'a pu être réanimée et a été déclarée décédée "suite à un arrêt cardiaque", selon la préfecture maritime de la Méditerranée.
           
Les 17 passagers des deux yachts, sains et saufs, avaient été évacués dans la nuit. "Aucune pollution" n'a été constatée sur les lieux, selon la préfecture.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Dr Guevara explique la portée de cette modélisation numérique

Les + Lus