• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Festival de Cannes : la Toulonnaise Camélia Jordana porte «Haut les filles» un documentaire inédit

Au micro, sur scène ou dans la vie, dix chanteuses charismatiques tournent les pages de soixante ans de rock français. Avec notamment Camelia Jordana. / © Sonia Sieff
Au micro, sur scène ou dans la vie, dix chanteuses charismatiques tournent les pages de soixante ans de rock français. Avec notamment Camelia Jordana. / © Sonia Sieff

Le renouveau rock de la scène musicale française grâce aux filles : c’est le thème du documentaire « Haut les filles », réalisé par François Armanet et projeté en avant-première à Cannes. Parmi les 10 chanteuses qui témoignent, la Toulonnaise Camélia Jordana. Rencontre avec Jeanne Added également.

Par Gérald Teissier & ALH

C’est le postulat de François Armanet : en France, la révolution rock se joue au féminin pluriel. 

Face aux clichés virils du rap et du rock, des femmes iconoclastes réinventent le corps, le désir, l’apparence, à rebours de tous les codes sur la beauté, le vêtement, la décence, le genre.
Pourquoi et comment en est-on arrivés là ? Le rock usé, pour renaître, avait besoin d’une mue, de changer de rythme, de peau, de langue, de sexe. Le nouveau commando des filles a pris le pas, la parole, et joue la nouvelle manche.
Au micro, sur scène ou dans la vie, dix chanteuses charismatiques tournent les pages de soixante ans de rock français.
Parmi elle, la Toulonnaise Camélia Jordana, comédienne césarisée en 2018 pour son rôle dans le Brio, et chanteuse consacrée aux Victoires de la Musique en février dernier pour son album Lost.

« Avant d’être des femmes, nous sommes des musiciennes. C’est l’élément premier qui nous unit… », souligne Camélia.

10 chanteuses puissantes


Aux côtés de Camélia Jordana, des stars qui ont débuté dans les années 60, comme Françoise Hardy ou Brigitte Fontaine. D’anciennes égéries punk, comme Elli Médeiros. Des talents plus « variété », à l’image de Vanessa Paradis, Charlotte Gainsbourg ou Lou Doillon. Ou au contraire, porteuse d’un rock très énervé avec Jehnny Beth ou Jeanne Added, meilleure artiste féminine et album rock (Radiate) aux dernières Victoires de la musique.


« Les femmes ont toujours été présentes dans le rock. Simplement, on les voit davantage aujourd’hui. Comme dans d’autres domaines, on ne voyait que les hommes. Ca change… », commente Jeanne Added.

Ce qui les relie : une énergie, une impertinence, des convictions, qui font de chacune des porteuses de valeurs rock.
Beaucoup ont également une carrière au cinéma (Fontaine, Gainsbourg, Doillon, Jordana, Paradis,…). Pour le réalisateur de « Haut les filles », François Armanet, « des femmes complètes et puissantes, qui revendiquent haut et fort leur singularité et leur féminité, tout en haut de la scène musicale française actuelle ».

>>> « Haut les filles », de François Armanet, est projeté à Cannes dans le cadre du cinéma de la plage.
Sortie nationale en salle le 3 juillet prochain.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus