Les "motards en colère" se mobilisent de Cannes à Nice contre le contrôle technique pour les motos

Ils ne veulent pas d'un contrôle technique pour les motos et ils le disent lors d'une manifestation escargot le long de toute la Côte d'Azur. La  Fédération Française des Motards en Colère s'est mobilisée ce samedi 10 avril.

 Le parcours faisait Cannes-Antibes-Villeneuve-Loubet et enfin Nice.
 Le parcours faisait Cannes-Antibes-Villeneuve-Loubet et enfin Nice. © Manon Hamiot FTV

Quand les motards ne sont pas d'accord, ils le font voir et savoir. Ce samedi 10 avril, au départ du port de Cannes, un cortège de conducteurs a mené une opération escargot pour traverser les Alpes-Maritimes et rallier Nice.

Les motards sont contre le contrôle technique qui pourrait les concerner. Rendez-vous était donné pour manifester à Cannes ce 10 avril.
Les motards sont contre le contrôle technique qui pourrait les concerner. Rendez-vous était donné pour manifester à Cannes ce 10 avril. © Manon Hamiot FTV

A Lyon, mais aussi à Lille, plusieurs rassemblements ont été organisés en France ce samedi 10 avril. Des manifestations de motards à l'appel de la Fédération Française des Motards en Colère pour refuser le contrôle technique. En effet, un contrôle technique pour les deux-roues motorisés est envisagé pour janvier 2022.

L'Union européenne voudrait instaurer un contrôle obligatoire pour les motos dans le but d'améliorer la sécurité des usagers. Comme cela se fait pour les voitures.

Il n'y a aucun intérêt à part prendre de l'argent aux motards en faisant ces contrôles. Le motard fait toujours ce qu'il faut pour son engin, il surveille son matériel. Les sociétés qui poussent à faire cette directive sont justement celles qui assurent ces tests pour les voitures.

Philippe Nerveux, Fédération des motards en colère 06

Selon la Fédération française des Motards en colère, seulement 0,3% des accidents de deux-roues motorisés sont causés par une défaillance technique du véhicule. 

On ne constatera pas d’amélioration du risque moto par la mise en œuvre d’un contrôle technique. Une loi devrait s’attacher à répondre à une vraie problématique et proposer des mesures adaptées pour la résoudre. Le contrôle technique ne satisfait à aucune de ces deux nécessités

explique  la FFMC.

La Fédération des motards en colère a proposé des caches plaques d'immatriculation prêts à être imprimés à ses manifestants.
La Fédération des motards en colère a proposé des caches plaques d'immatriculation prêts à être imprimés à ses manifestants. © Manon Hamiot FTV

Le cortège a longé la côte pour se rassembler Place Masséna à Nice :

La plupart des pays européens ont déjà un contrôle technique périodique obligatoire pour les motos. Certains devraient l’introduire l'an prochain et trois pays (Finlande, Irlande et Pays-Bas) disent ne pas souhaiter le faire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto sport auto-moto transports urbains économie transports