Policiers agressés à Cannes : "pas de lien à ce stade" avec une organisation islamiste, l'auteur reconnait les faits

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
Lundi à 6H30, un Algérien âgé de 37 ans a frappé au couteau deux des quatre policiers présents à bord d'un véhicule de police devant le commissariat de Cannes.
Lundi à 6H30, un Algérien âgé de 37 ans a frappé au couteau deux des quatre policiers présents à bord d'un véhicule de police devant le commissariat de Cannes. © Document amateur

Suite à l'agression de policiers ce lundi 8 novembre à Cannes, aucun élément de l'enquête ne permet à ce stade "d'établir un lien avec une organisation islamiste". L'auteur présumé est un ressortissant algérien.

Le parquet de Grasse a indiqué ce mardi soir qu'aucun élément de l'enquête ne permet à ce stade "d'établir un lien avec une organisation islamiste" et ce, suite à l'agression au couteau d'un équipage de policiers à Cannes par un ressortissant algérien.
Lundi à 6H30, un Algérien âgé de 37 ans a frappé au couteau deux des quatre policiers présents à bord d'un véhicule de police devant le commissariat de Cannes.
Ils n'ont pas été blessés, protégés par leurs gilets pare-balles.

Les investigations et auditions se poursuivent, a précisé le parquet, précisant que le parquet national antiterroriste demeure "dans l'évaluation de l'opportunité de sa saisine".
Placé en garde à vue et "entendu brièvement", l'auteur présumé a "entièrement
reconnu les faits indiquant avoir été guidé dans son action par la volonté de Dieu", selon le parquet.

Des gardes à vue

Dès lundi, le procureur avait indiqué que selon les premières investigations, une fois immobilisé au sol et interrogé par un policier sur le motif de son acte, l'homme aurait répondu : "pour le prophète".

Les gardes à vue de deux personnes interpellées lundi après l'agression ont été levées mardi soir.

Une perquisition menée lundi au domicile cannois de l'agresseur "n'a pas permis de découvrir d'éléments déterminants" pour l'enquête, a encore annoncé le parquet, précisant que l'homme allait faire l'objet d'un examen psychiatrique.

L'assaillant, atteint de deux balles au niveau du bassin, a subi une première intervention chirurgicale lundi et une deuxième mardi, a ajouté le parquet.

Avec AFP

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.