Portrait: Olivia Paroldi, la poésie des estampes urbaines

Filles des bidonvilles, Rue des grands Horts, Vallauris Olivia Paroldi / © Olivia Paroldi
Filles des bidonvilles, Rue des grands Horts, Vallauris Olivia Paroldi / © Olivia Paroldi

L'artiste travaille dans son atelier Cannois, mais ses oeuvres sont ensuite collées dans les villes sur les murs. Estampes éphémères et poétiques réalisées grâce à la gravure. Des gestes minutieux et des techniques ancestrales pour un résultat tout en finesse. 

Par Coralie Becq

Tout commence par la gravure. Olivia Paroldi, sculpte la matière pour en faire un modèle. Par sérigraphie le dessin s'imprime ensuite sur du papier. Elle colle ses estampes sur les murs. Ces oeuvres poétiques sont donc éphémères. 

C'est presque un état méditatif, très apaisant. L'artiste Olivia Paroldi

Cap d'Antibes Olivia Paroldi / © Olivia Paroldi
Cap d'Antibes Olivia Paroldi / © Olivia Paroldi
Peu de couleur, du noir et du bleu pour dit-elle "entrer plus facilement dans le monde des rêves et de l'imagination". Le thème de l'enfance est très présent, ainsi que la construction de soi.  
 
"Le tempo des pierres" Cannes, le Suquet Olivia Paroldi / © Olivia Paroldi
"Le tempo des pierres" Cannes, le Suquet Olivia Paroldi / © Olivia Paroldi
Elle anime régulièrement des ateliers gravures pour les enfants. Avec deux associations Réseaux éducation sans frontière  et Pralès à Antibes. Sur son site l'artiste explique: "Je réalise ces ateliers pour des enfants pauvres, scolarisés et naviguant entre des hangars, camionnettes, caravanes et chambres d’hôtel. Ces ateliers s’inscrivent dans le temps, généralement quelques mois afin de faire connaissance avec les enfants et leur famille et de créer ensemble."

Le reportage complet dans son atelier avec Véronique Varin et Eric Jacquet ►
 
Olivia Paroldi artiste graveuse à Cannes
Olivia Paroldi artiste graveuse à Cannes

A lire aussi

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus