Covid en Côte d'Azur : ce qui change après le conseil de défense sanitaire à l'Élysée, ce lundi 6 décembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester
Le Premier ministre Jean Castex, avec le ministre de la Santé Olivier Véran à sa droite.
Le Premier ministre Jean Castex, avec le ministre de la Santé Olivier Véran à sa droite. © Emma Buoncristiani, Le Bien Public, MaxPPP

Le taux d'incidence du covid s'approche des 500 cas pour 100.000 personnes dans les Alpes-Maritimes et le Var. Le conseil de défense sanitaire de ce lundi 6 décembre a amené à de nouvelles restrictions, destinées à lutter contre l'avancée de la pandémie.

D'habitude, le conseil de défense sanitaire se déroule le mercredi, en amont du conseil des ministres. Mais il a été avancé à ce lundi 6 décembre à cause de la montée en puissance du Covid. Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran ont donné une conférence de presse à 19 heures.

De nouvelles mesures restrictives ont été annoncées. La question d'avancer la date des vacances de Noël a été envisagée, mais n'a pas été retenue. De même que des mesures de jauge, couvre-feu, ou confinement (pour l'instant) : le taux de vaccination est suffisant. La responsabilité du peuple français est toutefois demandée pour leurs moments "de convivialité" en attendant les fêtes de fin d'année. Les discothèques ferment néanmoins pendant un mois à compter du vendredi 10 décembre.

Dans le Var,  le taux d'incidence atteint 471 cas détectés en sept jours pour 100.000 personnes. Quant à celui des Alpes-Maritimes, il est légèrement supérieur : 486 (voir l'évolution des indicateurs sanitaires azuréens via l'infographie ci-dessous).

Les enfants concernés par les mesures

Les établissements scolaires passent au niveau 3 (ou orange) de leur protocole sanitaire. Ainsi, dès le jeudi 9 décembre 2021, le masque devra être porté par les élèves et le corps éducatif non seulement à l'intérieur, mais aussi à l'extérieur (lors des récréations, en somme). Les sports collectifs avec contact seront limités, et la restauration scolaire aménagée "pour limiter les brassages".

L'ouverture de la vaccination pour les "350.000 enfants à risque" pourrait intervenir à partir du mercredi 15 décembre. La réflexion reste en cours pour l'étendre à tous les enfants. Au-delà, le maire de Nice, Christian Estrosi (LREM), a appelé la population à bénéficier d'une troisième dose de vaccin. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.