Des millions pour sauver "le train des Merveilles" entre Nice - Breil - Cuneo

Le montant précis n'est pas fixé mais l'Etat s'engage à financer les travaux d'entretien nécessaires à la pérennité de la ligne SNCF qui relie Nice à Cuneo par la vallée de la Roya, avec un bonus supplémentaire lié aux conséquences de la tempête Alex.

Le train des Merveilles à Tende avant les intempéries d'octobre 2020.
Le train des Merveilles à Tende avant les intempéries d'octobre 2020. © Michel Bernouin FTV

Ce n'est pour l'instant qu'un "protocole d'accord", mais l'Etat s'engage officiellement à sauver la ligne qui relie Nice à Cuneo par la vallée de la Roya.

Le train des Merveilles, inauguré en 1928, une des lignes les plus chères à exploiter dans la région Provence Alpes Côte d’Azur serait sauvé.

Le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari s'y engage :

Il s'agit d'un plan national qui ne concerne pas que la ligne Nice Breil Cuneo. Il prévoit "une planification sur 10 ans des travaux est mise en place, afin de redonner à ces lignes une pérennité de 30 à 40 ans (...) pour une régénération de 5 000 km de lignes", pour une enveloppe totale de 580 millions d'euros.

Parmi elles, trois "petites lignes" de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur :

Le financement, en débat depuis des années entre l'Etat, la région Paca et la SNCF, tiendra compte des conséquences de la tempête Alex, le ministère le confirme :

Compte tenu des dégâts importants liés aux crues du 2 octobre 2020, le montant des investissements nécessaires au maintien des lignes de la région sera complété par une provision supplémentaire, dont le montant reste à déterminer

selon un communiqué du ministère des Transports.

Les dégâts de la tempête Alex ont prouvé que cette ligne, longtemps sur la sellette car coûteuse et peu fréquentée (15% de remplissage des trains en moyenne) était primordiale pour la vallée de la Roya.

Le 8 octobre 2020, un premier train voyageurs relie Fontan/Saorge à Breil-sur-Roya
Le 8 octobre 2020, un premier train voyageurs relie Fontan/Saorge à Breil-sur-Roya © Nathalie Jourdan FTV

Baptisée "ligne de vie" par les habitants de la vallée sinistrée, c'est par cette voie ferrée que les vivres et le matériel lourd sont arrivés à Fontan dès le 6 octobre 2020, quatre jours après la catastrophe.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vallée de la roya nature parcs et régions naturelles sncf économie transports trains régionaux italie international