Apologie du terrorisme : un an de prison et interdiction du territoire pour un Tunisien

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars .

"Ce qui s'est passé à Nice, je vais le refaire à Valbonne": pour ces propos, un Tunisien de 40 ans a été condamné ce mercredi par le tribunal correctionnel de Grasse à un an de prison et une interdiction définitive du territoire.

Cet homme, sans domicile fixe, présent de manière irrégulière depuis cinq ans en France, avait fait cette déclaration au personnel d'un café de Valbonne le 24 juillet.



Poursuivi pour apologie du terrorisme, le procureur avait requis à son encontre une peine de 6 mois d'emprisonnement et 3 ans d'interdiction du territoire.



Il n'avait pas les moyens de commettre un tel attentat

L'homme s'est défendu devant le tribunal en expliquant avoir prononcé ces paroles sous l'emprise de l'alcool. Précédemment il avait indiqué aux enquêteurs ne pas avoir de toute façon les moyens de commettre un tel attentat. 



Depuis le drame du 14 juillet à Nice, plusieurs personnes sont poursuivies devant les ressorts de Grasse ou de Nice pour apologie du terrorisme.

Ce Tunisien est le premier à accepter d'être jugé immédiatement, les autres ayant demandé un délai pour assurer leur défense.

- Avec AFP-
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité