Un gardien d'immeuble comparaît à Grasse pour téléchargement de vidéos pédopornographiques

Il est soupçonné d'avoir téléchargé plusieurs vidéos pornographiques mettant en scène des enfants. Image d'illustration. / © France 3 Côte d'Azur
Il est soupçonné d'avoir téléchargé plusieurs vidéos pornographiques mettant en scène des enfants. Image d'illustration. / © France 3 Côte d'Azur

Il aurait téléchargé au moins 24.000 vidéos pédopornographiques sur dix ans. Un gardien d'immeuble grassois devra s'expliquer devant le tribunal correctionnel de Grasse.

Par Catherine Lioult

Arrêté dans la cité des parfums le 5 juillet dernier, un  concierge de 47 ans comparaît ce lundi devant le tribunal correctionnel de Grasse. Il a été interpellé alors qu'il téléchargeait des fichiers pédopornographiques.  Il devait être jugé en comparution immédiate mais il avait demandé un délai pour préparer sa défense car en 1998, il avait été impliqué dans une agression sexuelle sur mineur de 15 ans. Il est en détention provisoire. Il risque aujourd'hui 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende.


24.000 photos et vidéos



Lors d'une perquisition à son domicile, ce sont plus de 24.000 photos et vidéos pédopornographiques qui ont été retrouvées  en fouillant  le disque dur. Pendant l'audience, il a nié les avoir téléchargées volontairement.
L’homme avait été repéré  par la cellule de cybercriminalité de la police judiciaire de Nice, car il effectuait de nombreuses recherches sur internet avec les mots clefs explicites : "viol de mineures, inceste, rapt, force". 


Une association partie civile




L'association l'Enfant Bleu s'est constituée partie civile.  Elle entend  porter la parole de  milliers de jeunes victimes, qui apparaissent sur des images.



COMPTE RENDU DE L'AUDIENCE : 



Proçès à Grasse d'un homme suspecté de télécharger des vidéos pédopronographiques (06)
C'est la cellule cybercrimininalité de la police judicaire de Nice qui a été alertée par d'étranges recherches sur internet au début du mois de juillet; Intervenants : Eudes Loubaki-Kaya avocat du prévenu et Caroline Rémond , avocate de l'association L'enfant Bleu - P. VARNIER, C. BONTÉ-BARATCIART ET B.MARIANI



A lire aussi

Sur le même sujet

collecte de jouets

Près de chez vous

Les + Lus