On peut à nouveau boire l'eau du robinet dans plusieurs communes du secteur de Grasse

A partir de ce mardi 24 décembre, les mesures de précaution quant à l'usage de l'eau du robinet sont levées dans plusieurs communes du secteur de Grasse. / © Gérard Houin, BELPRESS/MAXPPP
A partir de ce mardi 24 décembre, les mesures de précaution quant à l'usage de l'eau du robinet sont levées dans plusieurs communes du secteur de Grasse. / © Gérard Houin, BELPRESS/MAXPPP

L'épidémie de cryptosporidiose semble stabilisée. Selon l'Agence Régionale de Santé, il n'y a pas eu de nouveau cas depuis une semaine. Depuis début octobre 155 personnes ont développé cette maladie apparemment dûe à un parasite dans l'eau du robinet.

Par Jacqueline Pozzi

Ce fut le feuilleton de l'automne, dans le secteur de Grasse. Des personnes malades, présentant les symptômes d'une grosse gastro-entérite, des suspicions qui se portent sur l'eau du robinet, des confirmations officielles qui tardent à venir : c'est bien l'eau du robinet, véhiculée par le canal du Foulon, qui porte le parasite responsable de tous ces maux.

Deux mois et demi après les premiers cas, les mesures mises en place semblent porter leurs fruits.

Le dernier communiqué de l'Agence Régionale de Santé, publié ce mardi 24 décembre, fait état de 155 cas de cryptosporidiose signalés, soit le même nombre que le 18 décembre.

"Le nombre de nouveaux cas n'a pas augmenté du fait du respect par la population des recommandations d'usage de l'eau de l'ARS Paca et de l'immunisation progressive des usagers"

précise le communiqué.

> Les mesures de précaution, qui interdisaient la consommation de l'eau du robinet sans la faire bouillir, sont levées dans plusieurs communes :

  • Mouans Sartoux
  • Valbonne, sauf le secteur Sophia Antipolis/Garbejaire
  • Villeneuve-Loubet, résidence Val d'Azur
  • Grasse, uniquement dans les secteurs Plascassier et hôpital Clavary
Dans ces secteurs, la population peut désormais boire l'eau du robinet normalement. "Suite à la purge du réseau et à la déviation de son alimentation vers une autre source que le canal du Foulon, des prélèvements ont permis de lever les mesures." explique l'ARS. Ces mesures ot déjà été levées le 18 décembre dans les communes d'Opio et de Roquefort-les-Pins.

> "Dans l'attente de la sécurisation de la ressource", les mesures de restriction de la consommation d'eau restent en vigueur dans les secteurs suivants :

  • Bar-sur-Loup
  • Châteauneuf de Grasse, secteur Pré du Lac
  • Gourdon, le Pont du Loup
  • Grasse, sauf les secteurs Plascassier et hôpital Clavary
  • Mougins, secteur stade de football de la Valmasque
  • Le Rouret, chemin Saint Pierre et chemin Vieux Rouret
  • Tourrettes sur Loup, chemin de la Papeterie
  • Valbonne, secteur Sophia Antipolis/Garbejaire
Dans ces secteurs, l'eau doit avoir bouilli au moins deux minutes avant d'être consommée. De l'eau en bouteille est distribuée par les collectivités pour les personnes sensibles, bébés et personnes immunodéprimées.

Qu’est-ce que la cryptosporidiose ?

La cryptosporidiose est une infection du tube digestif due à un parasite appelé le « cryptosporidium ». Ce parasite est présent naturellement dans l’environnement (les taux d’infection varient de 0,6 à 2 % dans les pays industrialisés). La contamination de l’homme se fait soit par contact direct avec un animal ou un humain porteur du parasite présent dans les selles, soit de façon indirecte par consommation d’eau ou d’aliments contaminés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus