• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

La polyclinique St-Jean à l'origine de la pollution du Malvan

© France 3 Côte d'Azur
© France 3 Côte d'Azur

Une forte odeur de chlore, des poissons morts dans le petit cours d'eau, la mairie de Cagnes-sur-Mer a mené l'enquête pour comprendre ce qui était à l'origine d'une pollution du Malvan. La polyclinique St-Jean est à l'origine de l'incident.

Par Catherine Lioult

Pour les riverains, l'odeur était  facilement identifiable. Il y avait du chlore dans le Malvan, ce cours d'eau qui se jette dans la Cagne. Et puis il y avait ces poissons morts par dizaines. Il fallait chercher l'origine de la pollution et c'est le service environnement de la municipalité de Cagnes-sur-Mer qui a mené l'enquête.
Très vite, il apparaît que c'est un établissement de soins, et non des moindres, la polyclinique St-Jean, qui est à l'origine du sinistre. 

La clinique fait son mea culpa

Alexandra Cittadini, directeur administratif et financier pôle santé Saint-Jean, explique que les raccordements sont conformes avec à chaque fois, des protocoles très établis.  Les eaux de filtre sont évacuées dans les réseaux d'eaux usées, les eaux de vidange dans le réseau d'eaux pluviales, soit le Malvan.
Un des bassins dédiés aux femmes enceintes  affichait des données incohérentes . Il a été  nettoyé  avec un taux de chlore supérieur à la normale. Le tout a été évacué dans les eaux pluviales  comme le veut le protocole sans mesurer l'impact sur l'environnement.
Des analyses sont en cours. Elles seront rendues publiques ce jeudi.

REPORTAGE
Pollution au chlore du Malvan
INTERVENANTS: Corinne Guidon, adjointe au maire en charge de l'environnement (Cagnes sur Mer), Alexandra Cittadini, Directeur administratif et financier pôle santé Saint-Jean




Sur le même sujet

Marseille : la journée des blessés de guerre

Les + Lus