Le Musée des Merveilles de Tende fête ses 25 ans : "la culture est un facteur de reconstruction"

Publié le
Écrit par Loic Blache

Jusqu'au 28 février, le Musée départemental des Merveilles de Tende dans les Alpes-Maritimes retrace un quart de siècle d'expositions autour de l'art rupestre et de l'Homme alpin.

Il a 25 ans et il revit. L'été dernier, à l'image de la vallée de la Roya où il est implanté, le Musée départemental des Merveilles de Tende dans les Alpes-Maritimes a vu revenir des touristes.

Près de 12.300 personnes (14.500 sur l'année 2021) sont allées au musée, contre 19.000 pendant l'été 2019 (25.500 sur l'année), avant la pandémie et la tempête Alex.

Un site au coeur des vallées sinistrées lors de la tempête d'octobre 2020 :

Un retour des visiteurs favorisé notamment par la gratuité du Train des Merveilles mise en place à la réouverture de la ligne.

Malgré les difficultés d'accès à cause de la tempête Alex, les gens sont quand même venus nous voir. C'est un très bon signe.

Silvia Sandrone

Directrice du Musée des Merveilles

Mais ces visiteurs, venus (re)découvrir les Merveilles, ces gravures rupestres vielles de 5.000 ans, étaient quasi-exclusivement des Français venus de la côte. Les Italiens, qui représentaient autrefois 30% de la fréquentation, commencent tout juste à revenir, grâce au train des Neiges.

"Par rapport à ce qu'on a subi avec la tempête Alex, c'est important de dire qu'on est présent", continue Silvia Sandrone. "La culture est aussi un facteur de reconstruction."

Exposition anniversaire

Jusqu'au 28 février, le musée, dont l'entrée est gratuite, fête donc son quart de siècle d'existence.

Une exposition anniversaire retrace, à travers des affiches, 25 ans de culture autour de l'art rupestre et de la vie des habitants de la Haute-Roya.

Une vidéo montre également les différentes animations (opéras, concerts, défilé de mode...) qui ont été organisées autour des expositions. "C'est un souvenir de tout ce qu'on a fait."

C'est pour marquer le coup, dire qu'on est là depuis 25 ans et qu'on sera là dans les années à venir.

Silvia Sandrone

Directrice du Musée des Merveilles

En 2019, le Musée avait refait toute sa signalétique et était entré dans l'ère du numérique en présentant à son public une modélisation en 3D du site des Merveilles de Fontanalbe.

Revoir le reportage : 

Mais Sonia Sandrone et ses équipes souhaiteraient aller encore plus loin dans les prochains mois.

"On aimerait proposer, cet été, une visite immersive avec un casque de réalité virtuelle du site de Roubion pendant l'exposition temporaire (voir plus bas)", explique la directrice. "Et on voudrait appliquer ensuite cette même technologie pour permettre une visite virtuelle du site des Merveilles."

De quoi attirer toujours plus de curieux ? Depuis son ouverture en 1996, le Musée des Merveilles en a profité à 640.000 curieux.

Expositions en cours

Chaque mois, le Musée propose une animation payante pour les familles (2€/personne). Ce dimanche, il s'agira d'une visite de son exposition permanente dans le noir, à la lueur d'une bougie électrique. Attention, c'est complet.


"À la table des Gaulois. Aristocrates, guerriers et pouvoirs sur les cimes des Alpes-Maritimes", exposition temporaire à voir jusqu'au 30 septembre 2022.

Sur le site archéologique de Roubion-La Tournerie, des armes, bijoux, restes humains et reliefs de repas ont été découverts et donnent des informations précieuses sur qui étaient les Gaulois du Mercantour.

L'accès aux expositions permanente et temporaire est gratuit. La présentation du pass sanitaire et le port du masque est obligatoire.