• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Roquebrune-Cap-Martin : ils trouvent l'eau trop chère

L'eau est jugée trop chère par des habitants de la commune de Roquebrune Cap Martin. / © Photo : AFP
L'eau est jugée trop chère par des habitants de la commune de Roquebrune Cap Martin. / © Photo : AFP

Le prix de l'eau trop élevé pour certains Roquebrunois. Les sommes dues à Véolia Eau suite à la construction de la nouvelle station d'épuration semblent être plus élevées que prévu, ce qui s'est répercuté sur la facture d'eau des habitants.

Par Quentin Corcelle


C'est un rapport demandé par la mairie de Roquebrune en 2015 qui est au cœur de la colère d'une partie des Roquebrunois. Un audit, de la délégation de service public signée le 23 juin 2009 pour 20 ans entre la commune de Roquebrune Cap Martin et la société Véolia Eau. L'entreprise s'occupait de la construction de la nouvelle station d'épuration, et est jusqu'en 2029 en charge de son fonctionnement.

L'étude met l'accent entre autre sur le taux d'intérêt contracté pour le financement de la station d'épuration ainsi que des frais de structures anormalement hauts. Des frais qui font tiquer les habitants de la commune, et pour cause, leur eau est l'une des plus chères de France. "On a un mètre cube à 5,27€, en France la moyenne est autour de 3,50€..." Marie-Christine Franc de Ferrière, élue d'opposition (SE) à la mairie de Roquebrune, déplore cette différence de près de 50% du prix prix de l'eau dans sa commune.
 


Un contrat sur le long terme

Pour le responsable Local de Véolia eau ce contrat est totalement normal. Pour Olivier Astolfi, directeur du territoire des Alpes-Maritimes de Véolia, "c'est courant dans la profession de faire porter l'investissement de la station sur la période la plus longue du contrat. C'est d'ailleurs au bénéfice des usagers car ca contribue à minorer l'impact du coût de la construction sur la facture d'eau".

Si la planification des paiements sur le long terme pourrait effectivement faciliter le quotidien des roquebrunois, mais le problème n'est pas là. Les coûts de la station ayant été dépassés, la rémunération calquée sur un taux financier de 6,5% du coût des travaux a forcément augmenté. 



La CARF mélée au débat

Certains roquebrunois se sont rassemblés dans une association, "Ensemble pour Roquebrune Cap Martin", pour dénoncer l'attentisme de la mairie au moment de renégocier le contrat avec Véolia.

Ils revendiquent aussi une mutualisation du prix de l'eau au sein de la CARF (Communauté d'Agglomérations de la Riviera Française). Une demande qui ne plait pas à l'administration de la communauté d'agglomération, qui ne veut pas faire payer toutes les communes pour les travaux d'une seule. La CARF a tout de même engagé des négociations avec Véolia Eau, pour tenter de faire baisser la facture d'eau des roquebrunois.

Sur le même sujet

Interview du colonel Jacques Baudot, SDIS 83

Les + Lus