• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Nice: les autorités visées par une plainte pour délaissement de mineurs isolés étrangers

Le Palais de justice de Nice (Archives) / © F3CA
Le Palais de justice de Nice (Archives) / © F3CA

Une plainte pour délaissement de mineurs a été déposée au parquet de Nice pour dénoncer une série de refoulement de mineurs étrangers vers l'Italie, au lieu
de les placer en foyers, a annoncé vendredi l'association Roya Citoyenne qui vient en aide aux migrants arrivant de Vintimille.

Par POC avec AFP


"Sans être directement mis en cause sont visés: le conseil départemental des Alpes-Maritimes en la personne de son président Eric Ciotti, le conseil général de Paca en la personne de son représentant Christian Estrosi, l'Aide sociale à l'enfance et le préfet des Alpes-Maritimes", précise le texte de cette "plainte contre X", déposée par plus de 250 personnes, en majorité des habitants de la vallée franco-italienne de la Roya.
La plainte cite des faits prouvant que l'infraction de "délaissement d'une personne hors d'état de se protéger" est constituée, selon l'avocate Me Françoise Cotta.

En octobre, un habitant de la Roya a découvert que des jeunes garçons épuisés et trempés qu'il avait secourus la veille avant d'être obligé de les remettre aux gendarmes, avaient été reconduits en Italie.

En novembre, une trentaine de mineurs originaires d'Erythrée, du Tchad et de l'Ethiopie ont été interpellés, en présence d'élus locaux, alors qu'ils avaient trouvé refuge dans l'église et dans la salle de prière musulmane de Breil-sur-Roya. Le lendemain, six d'entre eux racontaient qu'ils avaient été remis dans le train pour Vintimille par les autorités, avant de revenir à nouveau en France clandestinement. "Il est constant que les mineurs réfugiés ne reçoivent ni aide ni ne sont mis à l'abri et que les services de l'Etat, du département et de la Région ne respectent aucune loi et réglementation, tant nationale qu'internationale, et notamment les lois de protection des mineurs isolés", affirme la plainte. 

"Ces mineurs souffrent intensément de cette situation. Ils sont totalement isolés donc vulnérables, ils risquent la mort le long des routes (2 morts le mois dernier) et le froid arrivant dans cette zone de montagne, ils sont en péril permanent", ajoute-t-elle.
La préfecture a refusé tout commentaire car le dossier relève de la justice.

Selon les chiffres de la préfecture, plus de 33.000 étrangers en séjour irrégulier ont été interpellés depuis janvier, plus que sur toute l'année 2015 (27.000). En revanche, 1.500 mineurs isolés étrangers avaient été pris en charge l'an dernier, contre seulement 348 à ce jour en 2016. 

Enquête de région

Vous pouvez revoir l'émission Enquête de Région consacrée au collectif "Roya citoyenne" qui vient en aide, parfois dans l'illégalité, aux milliers de migrants bloqués à la frontière italienne, à Vintimille. Plus d'un millier de migrants aurait déjà bénéficié de ce réseau. Une désobéissance civile désormais assumée au grand jour pour mettre l'Etat français face à ses responsabilités, notamment l'obligation de prendre en charge les mineurs étrangers isolés.
Reportage en immersion aux côtés de ces anonymes qui ont décidé de braver la loi pour aider les migrants.

A lire aussi

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus