Nice et Cannes : Deux approches différentes pour la pratique du culte musulman

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yves Lebaratux et Nathalie Layani

A Nice : multiplication de salles, négociation quartier par quartier, financement par les associations locales (chapeautées par l'UOIF). A Cannes : construction d'une grande mosquée à la Bocca, financement étranger (saoudien) et volonté d'avoir un seul imam référent

Après une longue concertation, la mairie de Cannes a accepté que soit construite à la Bocca une grande mosquée. 800m2 pour accueillir 400 fidèles. Un lieu unique, un imam, pour mieux contrôler les prêches.
Pour financer un tel projet, la mairie de Cannes a accepté qu'un riche Saoudien mette sur la table deux millions d'euros.

Une vraie mosquée à Nice. Lorsqu'il n'était pas encore maire de Nice, Christian Estrosi y était favorable. Depuis, il a changé d'avis, et privilégie l'ouverture de salles de prières, quartier par quartier.
Première annonce il y a quelques jours, à Nice-Est où les fidèles vont bientôt déménager, quittant un petit local pour une salle de 500m2, au pied des HLM de Roquebillière.

Des salles de proximité, financées par les associations locales, c'est donc le choix de la ville de Nice.
Pour le moment, les musulmans s'en contentent, mais ils n'ont pas abandonné l'idée d'une grande mosquée...
En attendant, les discussions se poursuivent pour trouver de nouveaux locaux à l'Ariane, à Nice-Nord, mais aussi à l'Ouest de la ville.

Nice, Cannes, deux façons différentes de porter un regard sur l'islam de France....