• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Les Alpes-Maritimes placées en vigilance sécheresse

Sol desséché dans l'est de la France, en juillet 2019 / © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Sol desséché dans l'est de la France, en juillet 2019 / © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Après un mois de juillet sec et chaud, la préfecture des Alpes-Maritimes a décidé, ce jeudi 25 juillet, de placer le département en vigilance sécheresse. Des mesures sont mises en place pour limiter l'usage de l'eau.

Par Pierre-Olivier Casabianca


De fortes températures et un manque de pluie dans les Alpes-Maritimes ont poussé la préfecture à déclencher le plan d'action sécheresse. Le mercredi 25 juillet, les Alpes-Maritimes sont passées en vigilance sécheresse, 1er échelon de ce plan, qui compte 4 niveaux.

D'après les services de la préfecture, "le bon état des milieux aquatiques se dégrade progressivement et les conditions météorologiques à venir sont susceptibles d’aggraver cette situation".

A quoi sert la vigilance sécheresse ?

La situation de vigilance a pour objectif d’inciter les usagers et les gestionnaire à être le plus économe possible de la ressource en eau pour prévenir ou retarder toute dégradation ultérieure susceptible de justifier la mise en place de restrictions.

La préfecture recommande aux particuliers ou aux collectivités de veiller à limiter sa consommation d’eau (remplissage des piscines, arrosage, bains, lavages divers...), que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau, les nappes ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics, sur l’ensemble du département.

Pour préserver les ressources, la métropole de Nice a mis en place plusieurs mesures pour économiser l'eau. Ainsi l’arrosage la nuit est effectué de façon fractionnée, donc sur de courtes fréquences répétées, pour éviter l’évaporation de l’eau.
En fonction de l’évolution de la situation dans les semaines à venir, le préfet pourrait être amené à prendre des mesures de restriction en matière de consommation d’eau.

 

Les 4 niveaux du plan sécheresse

 

  • Niveau de vigilance, incitant à une limitation volontaire des usages de l’eau et mettant en place des mesures de communication et une intensification de la surveillance de la ressource.
  • Niveau d’alerte, fixant des mesures de limitations horaires ou volumiques des usages
  • Niveau d’alerte renforcée, fixant la suspension de certains usages
  • Niveau de crise, interdisant certains usages non prioritaires.

A lire aussi

Sur le même sujet

Dr Nathalie Tieulié ( 06 )

Les + Lus