Une apprentie comédienne joue une malade sur la voie publique plus vraie que nature à Nice

Solène Buchard-Pallanca dans une improvisation. / © Solène Buchard-Pallanca
Solène Buchard-Pallanca dans une improvisation. / © Solène Buchard-Pallanca

Solène Bichard-Pallanca est étudiante en licence de théâtre à la faculté de Nice. Dans le cadre d'un partiel d'improvisation, elle a joué une malade. Les pompiers-eux mêmes ont cru qu'elle était une patiente évadée d'un hôpital psychiatrique.

Par Catherine Lioult

Solène Buchard-Pallanca est une jeune fille passionnée. Âgée de 19 ans, elle a déjà écrit une film, des sketches. Elle slame, aime jouer.  Elle est d'ailleurs étudiante en licence théâtre à la faculté de lettres de Nice, et elle présente parallèlement un diplôme universitaire cinématographique.
Dans le cadre de ses études, elle avait un examen d'improvisation le 16 décembre dernier. Son personnage devait avoir rapport avec l'hôpital Pasteur. Solène a décidé d'incarner une malade sur la voie publique, avec une dégaine à s'y tromper.

Une vraie fausse patiente échappée de l'hôpital. / © Solène Buchard-Pallanca
Une vraie fausse patiente échappée de l'hôpital. / © Solène Buchard-Pallanca

Les étudiants et leur professeur avaient prévu de se retrouver à un arrêt du tram, à Virgile Barel. Mais Solène  trop  occupé à jouer son rôle, a manqué l'arrêt. La jeune femme est parvenue à joindre son amie Marion avec le téléphone d'un passant. La suite, c'est une série d'anecdotes : une ambulance qui passe, des passants qui veulent lui porter secours et qui appellent les pompiers, puis une course folle car Solène s'enfuit à moitié nue.



L'épilogue sera mouvementé : Solène n'ayant ni papiers d'identité ni téléphone devra convaincre les pompiers qu'il s'agit d'un examen d'improvisation et qu'elle n'est pas une malade en fuite. Elle  sera reconduite à la fac, auprès de son professeur. Rétrospectivement, cette aventure fait rire Solène, qui attend patiemment sa note. Elle n'a qu'un regret : avoir fait perdre du temps à des secouristes qui auraient  pu être sur une vraie urgence !





  


 

Sur le même sujet

Un hôtel social à Salon de Provence

Près de chez vous

Les + Lus