Cet article date de plus de 4 ans

Attentat de Nice: Margaux ne vit plus, elle survit

Trois mois après l'attentat, une famille niçoise endeuillée a accepté de nous recevoir chez elle il y a quelques jours.  Margaux a perdu sa petite fille de deux ans et demi. "Ma fille était ce que j'avais de plus cher au monde. J'ai laissé ma vie sur la prom."
Margaux et sa petite fille Léana fauchée sur la promenade des Anglais le 14 juillet.
Margaux et sa petite fille Léana fauchée sur la promenade des Anglais le 14 juillet.
durée de la vidéo: 03 min 13
Portraits de victimes attentat de Nice

Ma fille était ce que j'avais de plus cher au monde. J'ai laissé ma vie sur la prom.


Fuir loin, loin de leur ancien quartier. Margaux et ses parents ne pouvaient plus vivre dans leur ancien appartement. Tout leur rappelait Léana, deux ans et demi fauchée le 14 juillet sur la promenade des Anglais.

"Moi, dans ma tête, je me suis dit "ils vont la réanimer". Comme dans les films er bien non. Et on s'en est rendu compte quand le docteur a tiré le drap," soupire le grand-père de Léana. 

On lui retire le RSA


Margaux devait commencer un travail d'assistant maternelle. Insurmontable pour une maman en deuil. Elle a dû renoncer. mais parallèlement, son RSA lui a été retiré car elle n'a plus d'enfant à charge. A la douleur s'est ajouté la colère.

Margaux et ses parents assisteront à l'hommage national aux victimes de Nice samedi. Un moment douleureux mais indispensable pour se souvenir de Léana.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat de nice faits divers terrorisme témoignage sorties et loisirs