Bruno Ruiz, épicier locavore à Nice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult .

Il ne propose que des produits locaux. Il connaît la provenance de tout ce qu'il vend. Son métier, épicier oui, mais locavore.

Tout savoir sur la course Marseille-Cassis : Course Marseille-Cassis 2022

Le mot est encore mal connu mais il couvre une réalité bien réelle. Le mouvement "Locavore" , prône et favorise l'approvisionnement et la consommation des fruits et légumes cultivés dans un rayon de 250 km .





Ainsi, dans son épicerie joliment baptisée Jean de la Tomate à Nice, Bruno Ruiz présente ses produits en toute connaissance de cause.

Des pâtes à tartiner en provenance de la Trinité, des olives ou de l'huile de Nice, il dit halte à la mondialisation pour le plus grand plaisir des acheteurs.





C'est mon passé dans la grande distribution qui m'a fait prendre conscience des produits qui viennent de l'autre bout  de la planète, pleins de pesticides, nocifs pour la terre et les consommateurs, explique t-il.

L'épicerie a ouvert ses portes début février.





REPORTAGE

durée de la vidéo: 01 min 42






Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité