• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La députée Marine Brenier demande l'ouverture d'une commission d'enquête sur la privatisation des autoroutes

Marine Brenier répondant aux questions des journalistes en juillet 2017. / © Bertrand GUAY / AFP
Marine Brenier répondant aux questions des journalistes en juillet 2017. / © Bertrand GUAY / AFP

Marine Brenier, députée Les Républicains des Alpes-Maritimes, a demandé mardi l'ouverture d'une commission d'enquête au sujet de la privatisation des autoroutes commencée en 2001.

Par Laurent Verdi

"En 10 ans, on constate une augmentation du prix des péages de plus de +20%. C’est inacceptable !", la députée niçoise Marine Brenier (LR) a déposé une proposition de résolution réclamant la création d'une commission d'enquête parlementaire au sujet de la privatisation des autoroutes.
 


L'histoire d'une privatisation


Cela commence en 2001 sous le gouvernement socialiste de Lionel Jospin, l'État cède une partie de ses parts dans les sociétés d'autoroute. En 2005 la droite est au pouvoir et c'est le premier ministre de l'époque, Dominique de Villepin qui va acter la privatisation.

En 2006, l'État vend ses parts aux groupes Vinci Eiffage et Abertis pour 14,8 milliards d'euros, un montant sous-évalué de 10 milliards d'euros selon la Cour des comptes.

Le nombre de salariés travaillant sur les autoroutes va baisser et les tarifs des péages vont augmenter, plus vite que l'inflation comme le montre cette infographie de nos confrères de France Inter :
 

L'Autorité de la concurrence avait aussi critiqué cette privatisation comme on peut le lire dans ce rapport. Nos confrères de France 2 avaient même révélé un accord secret passé entre les société d'autoroutes et l'État concernant la hausse des péages jusqu'en 2023 comme le montre ce reportage :
 

La baisse des tarifs des péages est aussi au cœur des revendications des gilets jaunes. Ce mardi 8 janvier, la ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé sur France info qu'elle attendait "fermement les propositions" des sociétés d'autoroute.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Évacuation des gilets jaunes à Antibes

Les + Lus