Fermeture de la pénétrante du Paillon : de lourdes conséquences pour les entreprises de la vallée

Des bouchons à perte de vue dans la vallée du Paillon depuis la fermeture de la pénétrante du Paillon dans le sens La Trinité - Nice / © F. Tisseaux-FTV
Des bouchons à perte de vue dans la vallée du Paillon depuis la fermeture de la pénétrante du Paillon dans le sens La Trinité - Nice / © F. Tisseaux-FTV

Les chefs d'entreprise de la vallée du Paillon sont inquiets. Depuis la fermeture de la pénétrante du Paillon, les embouteillages s'accumulent sur cette desserte et ralentissent l’activité de ce secteur. 
 

Par Véronique Lupo

Des salariés en retard, des livraisons et des approvisionnements différés, et des patrons qui s’affolent.
Depuis que la berge de la rive gauche est en partie effondrée et que la circulation est coupée, dans le sens nord-sud le temps des travaux de consolidation, de monumentaux bouchons paralysent toute la vallée.
 

Les entreprises de Contes impactées

Un fabriquant d’éclairage de façade a besoin d’une heure et demie pour rejoindre son entreprise le matin. Le problème se pose également pour ses collaborateurs.

Des camions ont été bloqués hier, des employés sont arrivés en retard, ou ont dû partir plus tôt,

nous explique Adrien Sfecci, Président du Club Entreprises Vallées des Paillons.

Il ajoute :

Certains viennent de Villeneuve-Loubet, Cagnes-sur-Mer, ou Carros. J’ai donc dû moduler les emplois du temps de mes salariés.
 

Les chefs d’entreprise doivent s’adapter

Un primeur d’affiches grand format doit livrer ses clients plus tôt, avant les heures de fortes affluences.

Nous sommes très impactés au niveau des départs pour les livraisons du soir. Ils se font à 15 heures au lieu de 17 heures. Cela nous pénalise dans la production,

nous dit Sébastien Tuticci, gérant de société.
 

Les entrepreneurs de la vallée du Paillon réclament des panneaux de signalisation et la présence des forces de l’ordre pour réguler la circulation
Sans ces aménagements, ils craignent de voir leur société menacée, à court terme.

Un retour à la normale reporté

Alors que la réouverture de la pénétrante était prévue pour le 3 décembre, les automobilistes pourront de nouveau l’emprunter à la fin de la semaine (à partir du 6 décembre).
Ce sont les récentes pluies qui ont porté jusqu’à 800 mm la hauteur de précipitations sur le bassin versant depuis mi-octobre, alors que la moyenne annuelle à Nice est de 750 mm, qui ont perturbé le planning.
Les travaux ont dû être suspendus dès dimanche matin afin de préserver la sécurité des intervenants.








 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus