Grève Air France: la CCI Nice Côte d'Azur se dit prise en otage par une “ minorité corporatiste de privilégiés”

© MAXPPP
© MAXPPP

Alors que la grève d’Air France entamée depuis le 15 septembre se prolonge aujourd’hui encore avec 70% des vols annulés à Nice, la CCI Nice Côte d’Azur souligne la nécessité de parvenir au plus vite à une sortie de crise.

Par Olivier Le Creurer

Pour la CCI Nice Côte d'Azur,  "dans un contexte économique morose, avec des indicateurs à la baisse, le département des Alpes-Maritimes ne peut supporter plus longtemps cette paralysie qui impacte le tissu économique tous secteurs confondus : le commerce, les industries, le tourisme, l’hôtellerie, l’activité de fret, l’organisation de congrès, etc." Et elle poursuit:

"Le transport aérien est un vecteur très puissant du développement économique azuréen. La perte en nombre de passagers depuis le début de la grève est déjà estimée à 55 000 passagers sur l’Aéroport Nice Côte d’Azur."


Depuis le début 2014, l'économie des Alpes maritimes a connu des difficultés importantes dans de nombreux secteurs  (ex : l’hôtellerie-restauration avec  une baisse d’activité qui impacte déjà l’emploi et la grève commence à peser de manière dramatique sur l’industrie du tourisme : risques sur l’organisation de congrès, baisse des réservations hôtelières ).


"Lamentable"

Pour Michel Chevillon , membre du Bureau à la CCI et Président de l’Union de Métiers et Industries de l’Hôtellerie des Alpes-Maritimes : "La Côte d'azur étant enclavée, l'essentiel du trafic se fait via l’aéroport. L’activité économique connexe est donc durement touchée.

Une minorité corporatiste de privilégiés  prend en otage  une fois de plus la majorité des professionnels du tourisme de ce territoire ...et donne au monde entier une image "lamentable" de notre pays »


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus