Jean Icart entre au conseil d'administration de Nice-Matin; versement de 2 M EUR

L'ex-élu Jean Icart est entré officiellement au conseil d'administration (CA) de Nice-Matin, groupe de presse régional en grande difficulté financière, son partenaire financier GXP Capital ayant débloqué 2 millions d'euros.

Jean Icart sera officiellement PDG de Nice-Matin le 1er mars prochain.
Jean Icart sera officiellement PDG de Nice-Matin le 1er mars prochain. © F3 CA

"Je suis désormais administrateur au sein du groupe et il y a eu un premier apport de deux millions d'euros sur les 20 millions que l'on doit apporter. Je prendrai mes fonctions à la tête de l'entreprise quand le reste sera versé", a indiqué Jean Icart.

Le "closing de l'opération", initialement prévu fin février, a été repoussé à plusieurs reprises, provoquant des inquiétudes chez les salariés dont l'entreprise était menacée de liquidation judiciaire.
Selon Jean. Icart, ces retards sont dus à des "lourdeurs", des "lenteurs du système bancaire suisse", mais "l'opération de sauvetage est bel et bien en train d'être mise en place" et le closing devrait intervenir "courant mai". 
La direction de Nice-Matin, propriété du groupe Hersant (GHM), a indiqué qu'elle ne communiquerait sur ces développements qu'"en début de semaine prochaine".
Un délégué du syndicat SNJ, lui, a estimé que c'était "la fin d'un long suspense" et espéré "le début d'une ère nouvelle qui verra le redressement de l'entreprise, dans le cadre du plan social négocié entre direction et syndicats, mais aussi son développement puisqu'il y a des parts de marché à reconquérir".
La reprise en main par le tandem Icart-GXP Capital, un fonds d'investissement basé en Suisse, a été acté début février.
L'entrepreneur Gilles Périn, à la tête de ce fonds, avait alors indiqué avoir l'intention d'apporter avec Jean Icart, ex-élu DVD devenu  opposant au maire UMP de Nice Christian Estrosi, un soutien financier de 20 millions d'euros via Nice Morning, nouvel actionnaire majoritaire du groupe Nice-Matin.
Le groupe, qui emploie 1.250 salariés, a terminé l'année 2013 avec une perte d'exploitation de 6 millions d'euros.
Il publie les quotidiens Nice-Matin (qui tire à 90.000 exemplaires), Var-Matin (65.000 exemplaires) et Monaco-Matin. Le groupe détient aussi 50% du capital de la société Corse Presse, qui édite Corse-Matin.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter