Ligue 1 : L' OGC Nice en déplacement à Toulouse fait match nul

Dommage. Les Aiglons reviennent avec un point seulement de Toulouse après un match nul 1-1 en match d'ouverture de la 9e journée. Le coach Patrick Vieira ne cache pas sa déception.

L'Aiglon Bassem Srarfi après son but.
L'Aiglon Bassem Srarfi après son but. © PASCAL PAVANI / AFP
L'OGC Nice se déplaçait à Toulouse en match d'ouverture de la 9e journée de Ligue 1 sans son attaquant, Mario Balotelli, qui est resté à la maison car hors forme. Les Aiglons ont fait match nul 1-1. 
L'attaquant niçois Srarfi a ouvert le score et au regard du match pendant les quarante-cinq premières minutes, ils volaient vers la victoire.
 

Les Toulousains se sont repris en début de deuxième période. Ils ont mis un peu plus de pression, et Dossevi, au deuxième poteau servi par Garcia a égalisé. 
L'occasion manquée, c'est l'attaquant niçois Maolida qui rate son contrôle devant un but vide...
Le Gym revient avec un point et grimpe en milieu de tableau à la 10e place, le TFC reste 7e.
Les supporters, comme le coach Patrick Vieira, ne cachent pas leur frustration :
   
Les réactions
Patrick Vieira (entraîneur de Nice):
"Je pense qu'on à fait un bon match et repartir d'ici avec un point seulement c'est beaucoup de frustration. On a vraiment contrôlé le match, on a eu la possession du ballon. Il y a beaucoup de déception, ce match là on devait le gagner, je ne suis pas satisfait, je suis énervé, je suis déçu. L'équipe méritait de rentrer sur Nice avec les trois points. On manque d'efficacité,
c'est quelque chose qui est devenu habituel chez nous depuis le début de la saison".

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse):
"On a fait une première période pas comme on l'espérait parce qu'on est tombé sur un adversaire de grande qualité. On avait fait dix bonnes premières minutes, mais devant leur organisation, on a perdu confiance. On voulait avoir le ballon et surtout ne pas le leur laisser. Ils ont une grande maîtrise individuelle et collective. On avait l'impression d'être en infériorité
numérique mais on était en infériorité positionnelle".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ogc nice football sport