Lionel Bringuier à l'affiche, opéra participatif, séances hors les murs : à Nice, l'opéra veut s'ouvrir à tous

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jacqueline Pozzi
L'Opéra Nice Côte d'Azur.
L'Opéra Nice Côte d'Azur. © Frédéric Tisseaux (FTV)

Après des mois de confinement, l'Opéra Nice Côte d'Azur rouvre ses portes... et s'ouvre à de nouveaux publics. Orchestre philharmonique, chanteurs, ballet vont à la rencontre des Niçois pour créer un lien nouveau entre artistes et public. 

VOIR L'EMISSION POINTCULT' :

 

C'est le grand soir à l'Opéra de Nice : ce samedi 12 juin, à 20 heures, l'Orchestre Philharmonique renoue avec le public. Premier concert devant une salle ouverte à 65 % de sa capacité, tel que l'autorise la dernière phase du déconfinement.

Pour attirer les spectateurs, rien de tel que de jouer la carte des têtes d'affiche. Et quelle affiche ! Aux commandes : le chef d'orchestre Lionel Bringuier, Artiste Associé à l'Opéra de Nice. Au violoncelle : son ami Gautier Capuçon, qu'il a convié pour l'événement.

C'est une affiche en toute amitié. Je connais Gautier Capuçon depuis des années. Nous avons joué très souvent ensemble dans le monde. Pour moi c'est très important qu'il vienne à Nice.

Lionel Bringuier, chef d'orchestre

 

Lionel Bringuier a opté pour un programme finement ciselé autour de partitions de Perruchon, Saint-Saëns et Poulenc. Au cours de sa carrière déjà  longue, le jeune Niçois a dirigé des orchestres aux quatre coins de l'Europe. Il vient de retrouver la formation niçoise après neuf mois d'interruption forcée. Heureux de revoir les musiciens, heureux de retrouver le public niçois à qui il s'adresse par notre intermédiaire :

Merci d'être là, de nous soutenir, on est heureux de vous retrouver !

Lionel Bringuier et Gautier Capuçon les 12 et 13 juin, Lionel Bringuier et le pianiste Jean-Yves Thibaudet les 18 et 19 juin, pour cette reprise des concerts publics dans ses murs, l'Opéra Nice Côte d'Azur a voulu frapper fort, pour se rappeler au bon souvenir du public.

 

L'opéra pour tous

L'opéra c'est pour tout le monde. On nous dit qu'il faut désacraliser l'opéra, je préfère dire que ce lieu est magique, sacré, et faisons en sorte que ce lieu sacré le devienne pour tous.

Bertrand Rossi, directeur de l'Opéra Nice Côte d'Azur

Bertrand Rossi a pris les rènes de l'opéra à la fin de l'année 2019. Juste avant le premier confinement. La période si particulière qui s'est alors ouverte n'a fait que confirmer, et mûrir, amplifier son projet d'ouverture toujours plus large de l'opéra au public. 

Lors de la saison 2018-2019, il y avait 55.000 spectateurs à l'opéra. C'est un très beau chiffre. Mais dans une ville où il y 350.000 habitants, et quasiment 600.000 si on compte la métropole, où sont les autres ? Ce n'est pas pas qu'ils n'aiment pas l'opéra, c'est qu'il ne le connaissent pas. 

Cet été, vous serez surpris : sur les marchés niçois, sur le cours Saleya, marché de la Libération ou sur la place Saint-Roch, alors que vous ferez vos courses, vous entendrez peut-être un chanteur de l'opéra à côté de vous, ou un musicien jouer de la trompette. Des flashmobs, pour aller à la rencontre de nouveaux publics.

Classe en plein air pour les danseurs du ballet

Chanteurs, musiciens, et... danseurs. Eux-aussi envoyés en éclaireurs pour aller trouver le public là où il se trouve. 

Dans le jardin Albert 1er, par exemple. Ce jour-là, il fait beau. Sur les pelouses quelques familles pique-niquent, des lecteurs sont installés sur les bancs, et sous le kiosque à musique, Eric-Vu-An, le directeur artistique du Ballet Nice Méditerranée, donne la cadence. Sur des mélodies au piano, les danseurs travaillent en plein air, aux yeux de tous.

C'est un endroit très agréable pour danser, on entend les oiseaux, même si parfois il y a du vent, de la chaleur. Mais surtout, le public est là. Ce lien qu'on avait perdu avec la crise et les mois difficiles, nous sommes entrain de le réinstaurer entre le public et les artistes.

Eric Vu-An, directeur artistique du Ballet Nice Méditerranée

Des amateurs de danse avertis ont saisi cette occasion de partager gratuitement une tranche de vie du ballet. D'autres promeneurs, surpris, se laissent charmer par le spectacle.

Je voulais juste me reposer sur un banc, et c'est la bonne surprise. J'adore ça !

Une spectatrice

Ces classes en plein air ont lieu tous les jours, à midi, jusqu'au 19 juin.

 

Circo !, un opéra pour et par les enfants

Je voudrais un opéra citoyen, ouvert sur le monde, et ancré dans la cité, dans ses différents quartiers, présent partout.

Bertrand Rossi

Présent dans les quartiers, l'Opéra Nice Côte d'Azur l'est déjà grâce à Circo!. Cet opéra participatif, hommage à l'univers du cirque, a permis de faire vivre le frisson de l'opéra de l'intérieur à 140 écoliers de la ville. Pendant neuf mois, ces enfants ont appris, malgré le masque et les contraintes sanitaires, la musique, les chants, ont découvert les costumes, la scénographie de cet opéra qui est devenu leur propre projet.

 

Le chapîteau a été monté à la Diacosmie, les ateliers de l'opéra, pour trois jours de représentation, aboutissement de ce travail. Sur la scène, les petits choristes des écoles René Cassin, Caucade, Pierre Merle, et de l'école spécialisée du Château donnent la réplique aux solistes professionnels.

 

Ce n'est pas un opéra "pour" enfants, mais un opéra "par" et "pour" les enfants, aux côtés des professionnels. Nous avons mêlé ces deux milieux, fédérés dans un travail sur les émotions.

Sergio Monterisi, compositeur et directeur musical

Notre but, c'est que tous les enfants puissent avoir accès à ce genre de culture. Et on se rend compte que l'opéra est beaucoup plus populaire qu'on ne le pense. Les enfants n'ont pas d'a priori. J'adore le foot, mais c'est fabuleux d'entendre des parents dire : "demain, j'emmène mon fils à l'opéra" !

Magali Thomas, auteure et metteuse en scène

 

L'émission PointCult' vous emmène dans les coulisses de l'opéra ce samedi 12 juin, rendez-vous à 19 heures 15 sur France 3 Côte d'Azur.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.